L’autoroute Abidjan-Lagos desservira plus de 40 millions de personnes, selon les autorités nigérianes

0
712
Corridor-abidjan-lagos
Au moins 40 millions de personnes devraient bénéficier de l’autoroute Abidjan-Lagos, une fois sa construction achevée.

L’autoroute Abidjan-Lagos, en cours de construction, devrait avoir un impact significatif sur les économies de cinq pays de la région, à savoir : la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigeria.

Au moins 40 millions de personnes devraient bénéficier de l’autoroute Abidjan-Lagos, une fois sa construction achevée. L’estimation a été faite ce week-end par le ministre nigérian des Travaux publics et du Logement, Babatunde Fashola.

« Nous essayons d’offrir une vie meilleure à cinq pays et à plus de 40 millions de personnes qui utilisent ce corridor, presque quotidiennement. L’avenir est prometteur. C’est un investissement important pour atteindre l’objectif de l’Union africaine de créer une autoroute transafricaine », a déclaré Babatunde Fashola.

Lire aussi : Sénégal : 238 millions € de la BID pour la construction de l’autoroute Dakar-Tivaouane-Saint Louis

Plus de 1 000 km de long

L’autoroute Abidjan-Lagos s’étendra sur une longueur de 1 081 kilomètres. Il s’agit, à l’heure actuelle, d’un des projets les plus importants de la sous-région.

Le corridor reliera les principaux axes économiques ouest-africains, à savoir : Lagos, Abidjan, Accra, Cotonou et Lomé. Il permettra de dynamiser les échanges commerciaux au sein de la CEDEAO et d’améliorer la capacité des marchandises.

Au total, 15,6 milliards $ ont été mobilisés pour le projet. Il sera exécuté sur une période de 4 à 6 ans. Une aide de 22,4 millions d’euros de la Banque africaine de développement (BAD) a été accordée pour financer les études préparatoires à la mise en œuvre et à la gestion du projet.

Lire aussi : La BAD mobilise 15,6 milliards $ pour accélérer la construction de l’autoroute Abidjan-Lagos