La BAD, Africa50 et L’UA entendent créer une Alliance pour les infrastructures vertes en Afrique

0
628
L’annonce de la création de l'Alliance a été faite par le président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina.

Cette plateforme vise à lever des capitaux pour financer des projets d’infrastructures écologiques sur le continent.

La Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec Africa50 et l’Union africaine, envisagent de créer une Alliance pour les infrastructures vertes en Afrique. L’annonce a été faite, ce jeudi, par le président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina.

Lire aussi : Afrique : un fonds d’investissement de 350 millions $ pour l’adaptation climatique

L’Alliance s’associera à des initiatives continentales et mondiales pour attirer des capitaux privés, afin de financer des projets d’infrastructures vertes. L’objectif est de combler les lacunes en matière d’investissement et de générer des financements à grande échelle plus rapidement.

La plateforme lèvera jusqu’à 500 millions $ pour fournir des ressources de démarrage, afin de développer des projets d’infrastructure écologiques. Ces ressources soutiendront également le développement d’idées innovantes pour réduire les émissions. Les activités de développement de projets de l’Alliance devraient générer jusqu’à 10 milliards $ d’opportunités d’investissement.

Lire aussi: Afrique de l’Ouest : ARM-Harith lance un fonds de 250 millions $ pour des villes vertes

Selon la BAD, plusieurs institutions financières internationales ont exprimé leur intérêt à rejoindre l’Alliance. Celles-ci comprennent la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), l’Agence française de développement (AFD) et la Fondation Rockefeller.