La BAD finance l’industrialisation et la création d’emplois au Sénégal

0
841
Séance de signature des accords entre le président de la BAD, Dr. Akinwumi Adesina (gauche) et le ministre de l'Économie, de la planification et de la coopération, Amadou Hott (droite).

Le Sénégal et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé des accords de financement, la semaine dernière. Le financement soutiendra l’industrialisation et la création d’emplois dans le pays.

La Banque africaine de développement (BAD) et le Sénégal ont signé deux accords de financement la semaine dernière. Le premier concerne le Programme d’appui à l’accélération industrielle, à la compétitivité et à l’emploi (PAAICE). Le second concerne la phase 1 du Programme de désenclavement des zones agricoles et minières. La banque débloquera un total de 302 millions $ pour soutenir ces projets. Les accords ont été signés par le ministre de l’Économie, de la planification et de la coopération, Amadou Hott, et le président de la BAD, Dr. Akinwumi Adesina.

Environ 121,6 millions $ pour soutenir l’industrialisation

À travers les accords de financement, la BAD fournira un prêt concessionnel de 121,6 millions $ au PAAICE. Selon Amadou Hott, le financement de ce programme contribuera à la compétitivité des chaînes de valeur prioritaires des PME. Il permettra d’accroître les investissements privés et les partenariats public-privé, précise la Banque. Ce projet a pour objectif de « répondre aux grands enjeux liés au développement industriel, à l’emploi et au secteur privé au Sénégal », indique la BAD.

Lire aussi: Sénégal : 108 millions € de la BAD pour soutenir l’entrepreneuriat

180,6 millions $ pour aider à augmenter la production de riz

La BAD financera, à hauteur de 180,6 millions $, le Programme de désenclavement des zones agricoles et minières. L’objectif de ce programme est de contribuer à l’augmentation de la production de riz. Ce projet permettra au pays d’atteindre l’autosuffisance en céréales. En outre, cette initiative contribuera à l’augmentation de la production minière, indique la BAD. Ces financements permettront de « soutenir le mécanisme de relance économique qui a été validé dans le Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré en septembre 2020 par le président Macky Sall », a déclaré Amadou Hott.

Lire aussi : La BAD accorde 65 millions € au Sénégal pour appuyer la mobilisation des ressources internes

Outre ces deux conventions, la BAD a signé un accord de don pour le Fonds africain d’aide au secteur privé. Ce fonds est destiné à financer les PME. Cet accord permettra à la BAD de fournir 1 million $ pour aider à renforcer les capacités des PME. En outre, un accord a été signé pour fournir 4 millions $ pour financer un projet d’autonomisation des femmes. Ce projet facilitera l’accès des femmes entrepreneurs aux marchés publics.