La Banque mondiale et l’Éthiopie signent une convention de 300 millions $ pour la reconstruction des zones touchées par le conflit.

0
565
Conflit-Éthiopie
La Banque mondiale et l’Éthiopie signent un accord à hauteur de 300 millions $ pour la reconstruction de certaines zones après le conflit.

La Banque mondiale octroie 300 millions $ à l’Éthiopie pour favoriser la reconstruction et le redressement des zones touchées par le conflit. Le financement soutiendra notamment les services sociaux de base dont l’éducation, la santé et l’approvisionnement en eau.

L’Éthiopie signe un accord de financement de 300 millions $ avec la Banque mondiale. Cette subvention aidera à promouvoir la reconstruction et le redressement dans les zones touchées par le conflit. L’annonce a été faite lundi par le ministère des Finances du pays.

Soutenir les services de base grâce au financement de la Banque mondiale

« Le financement sera utilisé pour financer les activités destinées à soutenir les services de base », indique le ministère des Finances. La subvention de la Banque mondiale soutiendra l’éducation, la santé et l’approvisionnement en eau. Le montant sera également consacré au soutien des survivants de la violence sexiste dans les communautés touchées par le conflit, rapporte News Central.

Lire aussi : La Banque mondiale annonce un programme de 170 milliards $ pour aider les pays touchés par des crises

Le financement priorisera 5 régions affectées par les conflits

Les fonds seront alloués aux régions d’Amhara, d’Afar, de Tigré, d’Oromia et de Benishangul-Gumuz, indique le ministère des Finances. L’initiative sera menée en partenariat avec des organisations tierces dans ces zones de conflit.

La Banque mondiale a approuvé ce financement en avril dernier. Les régions bénéficiaires de la subvention sont celles qui accueillent un grand nombre de personnes déplacées lors des confits. Le montant permettra de réhabiliter les infrastructures détruites lors des violences. Selon News Central, les violences dans la zone nord du Tigré ont diminué depuis le cessez-le-feu unilatéral décrété par le gouvernement fédéral en mars.

Outre l’Éthiopie, la Banque mondiale a approuvé un financement de 100 millions $ au profit du Cameroun. Ces fonds permettront de lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Lire aussi : Éthiopie : 300 millions $ de la Banque mondiale pour aider les personnes touchées par le conflit