fbpx
26 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

La Banque mondiale soutient les efforts du Maroc pour réduire les risques climatiques

À lire absolument

La Banque mondiale a lancé le programme de résilience et de gestion intégrée des risques de catastrophes au Maroc. L’objectif est d’aider le Royaume dans ses efforts pour faire face aux risques climatiques.

La Banque mondiale lance un programme de résilience et de gestion intégrée des risques de catastrophes au Maroc. Cette initiative devrait aider le Royaume dans ses efforts pour faire face aux risques climatiques. Selon un communiqué de la Banque mondiale, le programme a déjà contribué à renforcer la capacité du Maroc à faire face aux risques naturels et au changement climatique. Il a notamment soutenu l’élaboration d’une stratégie nationale de gestion des risques de catastrophes. Le projet a été lancé en partenariat avec les ministères de l’Intérieur. de l’économie et des finances.

Lire aussi: Maroc : 500 millions $ pour réduire les risques sanitaires liés au changement climatique

Création d’un fonds de solidarité pour près de 6 millions de personnes

Selon la Banque mondiale, « Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) qui sont les plus exposés aux risques géologiques et climatiques ». Le pays pourrait être plus exposé aux événements météorologiques avec l’urbanisation rapide et le changement climatique, précise l’institution.

Le programme de la Banque mondiale a déjà réalisé des investissements structurels dans la réduction des risques pour plus de 174 000 personnes. En outre, il a assuré près de 9 millions de personnes contre les dommages corporels lors d’événements catastrophiques. L’initiative a également créé un fonds de solidarité pour près de 6 millions de personnes parmi les plus pauvres et les plus vulnérables du Royaume.

LIRE AUSSI  La BERD et le CTF injecteront 55 millions $ pour rééquiper le plus ancien parc éolien d’Afrique
LIRE AUSSI  Plus de 50 000 réfugiés maliens sont de retour dans leurs villages d'origine

Améliorer les cadres institutionnels

Le projet prévoit d’améliorer les cadres institutionnels pour le financement des activités de réduction des risques de catastrophe. Il entend également renforcer la résilience financière des populations ciblées face aux risques naturels. Pour y parvenir, la Banque mondiale a annoncé qu’elle utiliserait deux prêts de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). Ces fonds ont été alloués dans le cadre d’un programme axé sur les résultats.

Lire aussi: Maroc : 87 millions € de la BAD pour élargir la protection sociale

À la une