La carte d’identité ghanéenne bientôt reconnue comme un passeport international

0
1023
Le vice-président ghanéen, Dr. Mahamudu Bawumi

Les voyageurs ghanéens ne seront bientôt plus tenus d’avoir des copies de leur passeport pour se déplacer dans le monde. La carte nationale d’identité ghanéenne pourrait être utilisée à cette fin, dès 2022.

Les autorités ghanéennes ont annoncé que la « Ghana Card » pourrait bientôt être reconnue comme un passeport électronique international. Des pourparlers sont en cours entre l’Autorité nationale d’identification (NIA) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Si les discussions aboutissent, la carte ghanéenne pourra servir de passeport dans 197 pays a travers le monde.

« Lorsque cela se produira, les titulaires de la Ghana Card seront autorisés à embarquer sur n’importe quel vol à destination du Ghana. L’autre bonne nouvelle pour les Ghanéens de la diaspora est qu’ils ne devraient pas avoir à obtenir de visa pour se rendre au Ghana », a annoncé le vice-président ghanéen, Mahamudu Bawumia.

Le projet devrait entrer dans sa phase de concrétisation d’ici la fin du premier trimestre 2022. Le Ghana fera ainsi partie des rares pays dans le monde où la carte nationale d’identité sert également un passeport électronique. À noter que la Ghana Card sera liée aux passeports existants afin que l’historique des voyages soit préservé.

Une carte aux fonctions multiples

À cette date, 15,5 millions de Ghanéens sont détenteurs d’une carte nationale d’identité, selon la NIA. La structure prévoit d’ouvrir 291 bureaux dans tous les districts et régions du pays pour inscrire le reste de la population.

L’émission de la Ghana Card fournit au pays une base de données qui sera le point d’ancrage de toutes les transactions à l’avenir. Le document pourrait devenir la seule pièce nécessaire pour avoir accès à tous les services publics.

 « L’inclusion numérique donne accès aux services gouvernementaux. Des institutions telles que la police, les banques, le bureau des passeports et les sociétés de télécommunications pourront vérifier l’identité de toute personne avec laquelle elles font affaire. Cela rendra plus efficace le ciblage des programmes gouvernementaux sur les personnes vulnérables et défavorisées », a souligné le Premier ministre ghanéen.

Lire aussi : Le Sénégal lève les restrictions d’entrée pour les ressortissants européens