fbpx
25.8 C
Cotonou
mercredi 10, août 2022

La Chine veut renforcer ses relations avec l’Afrique en s’appuyant sur le commerce

La Chine envisage de dépasser l’Union européenne en tant que premier partenaire commercial de l’Afrique. Pour la prochaine décennie, le pays compte renforcer ses liens avec le continent en se concentrant sur le commerce, indique un rapport de l’Economist Intelligence Unit.

Selon un rapport de l’Economist Intelligence Unit (EIU), la Chine renforcera ses liens avec l’Afrique au cours de la prochaine décennie. Le pays se concentrera sur le commerce. L’objectif est de dépasser l’Union européenne et les États-Unis, qui tentent de renouer avec le continent, rapporte Bloomberg.

Investissements dans l’agriculture et l’industrie

La Chine devrait continuer à investir dans les ressources naturelles de l’Afrique, selon l’EIU. Le pays augmentera principalement ses investissements dans le secteur de l’agriculture pour assurer la sécurité alimentaire. « Les questions de sécurité alimentaire et les énormes besoins en importations alimentaires de la Chine pourraient entraîner d’importants flux commerciaux et d’investissement dans les produits et la production agricoles africains », a déclaré l’EIU. Selon le rapport, la Chine exploitera la jeune population africaine comme source de main-d’œuvre pour ses entreprises manufacturières et comme marché pour ses biens de consommation.

Lire aussi : L’Union européenne mobilisera 150 milliards d’euros d’investissements en Afrique

Une concurrence presque vouée à l’échec

Le rapport intervient à un moment où l’UE et les États-Unis tentent de renforcer leurs liens avec l’Afrique. Mais l’analyse de l’EIU indique que ces puissances occidentales auront du mal à rattraper leur retard. En effet, leurs relations avec le continent sont compliquées en raison de l’histoire coloniale de l’Europe avec l’Afrique. Le rapport révèle également une méfiance à l’égard de leurs intentions en raison d’un engagement instable au cours des dernières décennies. Les engagements passés de l’UE et des États-Unis étaient considérés comme « une simple volonté de contrer l’influence de la Chine plutôt que de travailler avec des partenaires commerciaux africains », explique le rapport.

Pendant ce temps, l’UE et les États-Unis tentent d’organiser, comme la Chine, des rencontres avec les chefs d’État africains. En février dernier, l’UE et l’Union africaine ont tenu un sommet. Le président américain Joe Biden a également appelé à une rencontre avec les dirigeants africains en décembre. « Ces initiatives contribueront dans une certaine mesure à contrer, mais pas à déloger, l’influence de la Chine sur le continent », indique le rapport.

Des liens déjà forts entre la Chine et l’Afrique

Depuis deux décennies, la Chine s’efforce de renforcer ses relations politiques et économiques avec l’Afrique. Selon le rapport, les dernières initiatives politiques, stratégies de développement et promesses financières de la Chine devraient encore renforcer l’influence du pays en Afrique.

En 2021, le commerce bilatéral entre la Chine et l’Afrique a augmenté de 35 % par rapport à 2020 pour atteindre 254 milliards $. Les exportations africaines ont atteint un record de 106 milliards $, selon le rapport. En Afrique, le Nigeria est le plus grand importateur de la Chine et l’Afrique du Sud est le plus grand exportateur.

Lire aussi : La Chine a investi 200 milliards $ dans des projets d’infrastructures en Afrique en 4 ans