Côte d’Ivoire : le gouvernement apporte son soutien à  plus de 18 000 réfugiés burkinabè

0
558
Des réfugiés
La Côte d’Ivoire aménagera deux sites de transit pour accueillir plus de 18 000 réfugiés du Burkina Faso fuyant les violences djihadistes.

Le Conseil national de sécurité (CNS), présidé par le président Alassane Ouattara a annoncé une assistance à plus de 18 000 réfugiés burkinabè. Deux sites de transit seront aménagés pour héberger les réfugiés déjà présents dans le nord du pays.

Les 18 000 réfugiés concernés ont fui les violences djihadistes qui sévissent actuellement au Burkina-Faso. Les deux sites de transit seront aménagés dans les départements de Ouangolodougou et Boun. Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), 18 846 réfugiés sont attendus et seront hébergés de façon provisoire sur les sites. En l’espace d’un an, le nombre de réfugiés a plus que doublé. En février 2022, le HCR n’en dénombrait que 7 000. Le CNS a indiqué que pour le moment, les personnes déplacées sont pour le moment accueillies par les communautés locales dans le nord et dans le nord-est de la Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Burkina Faso : Un centre d’appel servant à dénoncer des actes terroristes a été mis en place

Un lourd bilan en l’espace d’un an

Certains réfugiés ont été accueillis par des proches parents dans cette région du pays. Les réfugiés fuient les attaques djihadistes meurtrières qui touchent le Burkina Faso depuis 2015. Les offensives djihadistes se multiplient et sont parfois perpétrées à quelques kilomètres seulement du nord ivoirien. Les organisations sécuritaires attribuent ces attaques à des groupes affiliés à Al-Qaïda et à l’Etat islamique. S’intensifiant depuis plusieurs mois au pays des hommes intègres, les attaques terroristes ont déjà tué 10 000 morts, civils et militaires inclus.

Lire aussi : Burkina Faso : 12 millions $ collectés au titre Fonds de soutien patriotique pour lutter contre le terrorisme