La Côte d’Ivoire recevra 83 millions $ dans le cadre du « Compact with Africa »

0
762
L'Allemagne et la Côte d'Ivoire renforcent leur relation bilatérale à travers des partenariats à fort impact.

L’Allemagne accordera une enveloppe de 83,76 millions $ à la Côte d’Ivoire dans le cadre de l’initiative « Compact with Africa ». Ce décaissement additionnel portera l’aide allemande dédiée à l’Etat ivoirien, à 159,18 millions $. Les fonds permettront de soutenir des projets visant à consolider les relations bilatérales entre les deux pays.

La Côte d’Ivoire bénéficiera bientôt d’un financement de 83,76 millions $ de la part de la République fédérale d’Allemagne. L’information a été donnée par Lars Wilke, directeur de la région ouest-africaine au ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement. Wilke a récemment tenu une séance de travail avec le ministre ivoirien de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly. Il a indiqué à cette occasion que les fonds permettront aux deux pays de renforcer leur coopération dans certains domaines prioritaires. On peut citer la formation professionnelle, les énergies renouvelables, le soutien au secteur privé et la lutte contre la corruption. 

Au cours de la séance de travail, l’ambassadeur de l’Allemagne en Côte d’Ivoire, Ingo Herbert, a réaffirmé l’engagement de son pays à toujours accompagner cet Etat africain dans le cadre de son développement économique. Lars Wilke a fait savoir que la Côte d’Ivoire est l’un des principaux « partenaires-clés » de l’Allemagne en Afrique. Adama Coulibaly s’est réjoui de l’aide allemande. « La formation professionnelle est un chantier assez important, car il s’agit de former des jeunes à des emplois qui sont utiles pour le développement du secteur privé. La problématique de la lutte contre la corruption est un chantier également important pour nous (…) » a déclaré le ministre ivoirien de l’Économie cité par Fraternité Matin. 

Le « Compact with Africa » est une initiative du G20 lancée en 2017. Il a été initié pour promouvoir l’investissement privé en Afrique, y compris dans les infrastructures. Son objectif principal est d’accroître l’attractivité de l’investissement privé grâce à des améliorations substantielles des cadres macroéconomiques, commerciaux et financiers. L’initiative est axée sur la demande et est ouverte à tous les pays africains. À ce jour, douze pays africains y ont adhéré : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Ghana, Guinée, Maroc, Rwanda, Sénégal, Togo et Tunisie.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : la BAD octroie 50 millions € à la NSIA Banque pour financer les PME

Fidèle DJIMADJA