La dette publique de la Tanzanie a bondi de 20% l’an dernier, selon la banque centrale

0
799
Banque centrale de la Tanzanie

La dette de la Tanzanie dépasse 37 milliards $. Le gouvernement a emprunté davantage pour financer des projets d’infrastructure dans le pays. 

La dette nationale de la Tanzanie a augmenté de près de 20 % l’an dernier. Ce pays d’Afrique de l’Est a intensifié ses emprunts pour financer ses projets d’infrastructure. La dette publique est passée de 6,1 milliards $ pour atteindre 37,1 milliards $ en 2021. 

D’après Bloomberg , les activités de transport et de télécommunication représentent la plus grande part de la dette extérieure. Les autres secteurs concernés sont la protection sociale, l’éducation, l’énergie et l’exploitation minière.

Lire aussi : Tanzanie : l’autorité aéroportuaire veut diversifier ses sources de revenus

Selon la banque centrale, le gouvernement a prévu d’augmenter les dépenses de 7,4 % en 2022-2023, mais maintiendra le déficit budgétaire en dessous de 3 % du produit intérieur brut. En effet, les revenus du pays proviennent des exportations d’or qui constituent sa principale source de devises étrangères. En 2021, les exportations ont chuté de 7,2 %, soit 2,7 milliards $. 

Par contre, les exportations de produits manufacturés tels que le sisal et les produits dérivés du sisal ont bondi de 33,5 %. Ce qui représente 1,2 milliard $. Les recettes des voyages ont presque doublé pour atteindre 1,4 milliard $. 

Lire aussi: La Tanzanie et le Burundi signent un accord ferroviaire de 900 millions $

Rappelons que ce n’est pas seulement la dette publique de la Tanzanie qui a grimpé. Celle du Ghana par exemple est passée à 28 milliards $ en novembre 2021, ce qui équivaut à 40,8 % du PIB. De son côté, la Zambie est devenue l’an dernier, le premier pays à entrer en défaut de paiement depuis le début de la pandémie de Covid-19.