La FAO et la Finlande soutiennent les pays africains dans la gestion des données et des ressources forestières

0
552
Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de la FAO

La FAO et la Finlande veulent renforcer les capacités des pays africains en matière de gestion des données et des ressources forestières. À cette fin, la FAO et la Finlande ont signé un accord pour soutenir un projet multi-donateurs de 7 millions $. Le projet permettra d’améliorer la précision, l’accessibilité et la transparence des données forestières.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Finlande s’associent pour soutenir un projet multi-donateurs de 7 millions $. Le projet durera 4 ans. Il améliorera l’efficacité, la disponibilité et la transparence des données forestières en Afrique.

Aider les pays à fournir des données fiables sur les forêts

Le projet multi-donateurs sera mis en œuvre par la FAO. Le projet a reçu une contribution de 2,3 millions $ de la Finlande. Le nouveau partenariat aidera les pays à produire et à diffuser de meilleures informations sur les forêts. Cela contribuera à une meilleure prise de décision à différents niveaux. « Cette importante collaboration avec la Finlande va permettre de renforcer les capacités de surveillance innovante et précise des forêts », a déclaré Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe de la FAO.

Lire aussi:

Afrique : premier continent à achever la collecte de données numériques sur l’utilisation des terres

Mozambique : le financement climatique participe à la conservation durable des forêts

Selon Ville Skinnari, ministre finlandais de la Coopération au développement et du Commerce extérieur, ce partenariat contribuera à stopper et inverser la perte de forêts et la dégradation des terres d’ici 2030. La contribution de la Finlande soutiendra les activités de renforcement des capacités, indique la FAO. Elle assurera l’égalité d’accès à la formation, aux outils et aux informations. Le projet fournira également aux pays les outils et les techniques nécessaires. Ces outils leur permettront de collecter et d’analyser des données actualisées sur leurs ressources forestières.

Le Projet contribuera à l’atténuation du changement climatique

Selon l’organisation, les forêts sont des sources d’énergie, de nourriture et de revenus. Elles contribuent à l’atténuation du changement climatique. Les forêts participent aussi et à la protection des sols et des ressources en eau. Le projet permettra de réaliser les objectifs du Plan stratégique des Nations unies pour les forêts 2017-2030 et les ODD. Le projet aura des avantages économiques, sociaux et environnementaux plus larges, précise la FAO.