La FAO offre des charrues Delfino à quatre pays sahéliens pour la restauration des terres dégradées

0
643
Moctar Sacande, coordinateur du projet de remise des charrues Delfino dans le Sahel

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) développe une nouvelle technologie pour aider à restaurer les terres dégradées en Afrique. Elle met à la disposition des pays du Sahel des charrues appelées « charrues Delfino ». Cet outil a été offert à quatre pays de la région au profit des agriculteurs.

La FAO offre des « charrues Delfino » à quatre pays du Sahel. Il s’agit du Burkina Faso, du Niger, du Nigeria et du Sénégal. Cet outil contribuera à la restauration des terres dégradées dans la région, rapporte l’Agence ivoirienne de presse. Les charrues permettront également une mécanisation innovante de l’agriculture.

La charrue Delfino peut retourner jusqu’à 20 hectares de terres par jour

La charrue Delfino est une innovation technologique dans le secteur agricole. Cet instrument peut retourner les sols endommagés sur une profondeur de plus de 50 cm. Cette charrue peut retourner 15 à 20 hectares en moyenne, par jour. Elle est capable de creuser des sillons en forme de demi-lunes plus larges, prêtes à recevoir des graines et des semis. « Au Sahel, la demi-lune est une méthode de plantation traditionnelle qui consiste à tracer des contours pour empêcher l’eau de s’écouler et ainsi améliorer l’infiltration de l’eau et garder le sol humide plus longtemps », explique l’organisation.

Lire aussi:

Afrique : la restauration des terres dégradées nécessite des efforts accrus, selon la FAO

Afrique : le FEM finance un programme de restauration des terres arides à 9 pays

Cette nouvelle technologie remplacera la méthode traditionnelle

La restauration des terres dégradées présente des avantages sociaux et économiques pour les communautés agricoles, a déclaré Moctar Sacande, coordinateur du projet. La technologie permet de collecter dix fois plus d’eau de pluie, rapporte l’Agence de presse ivoirienne. Elle rend également le sol plus perméable que la méthode traditionnelle. En outre, la charrue Delfino soulagera les agriculteurs. Ils n’auront plus besoin de défricher les terres forestières pour les transformer en terres agricoles. « Comme la charrue Delfino accélère considérablement le processus de labourage et réduit le travail physique nécessaire, les femmes ont davantage de temps pour gérer leurs nombreuses autres tâches », indique la FAO. Les agriculteurs pourront ainsi répondre à la demande croissante de nourriture.

Le déploiement de cet outil dans les pays du Sahel s’inscrit dans le cadre du programme « Action contre la désertification » de la FAO. Ce programme envisage de soulager les agriculteurs dans leur tâche dans cette région. Cette initiative ambitionne également de restaurer les terres dégradées. Celles-ci sont estimées à environ 700 millions d’hectares en Afrique.