La fintech nigériane TeamApt se dirige vers le statut de licorne

0
1073
Tosin Eniolorunda, le PDG de la start-up TeamApt

La start-up nigériane TeamApt est en pleines discussions avec des investisseurs pour lever 150 millions $. Ces fonds lui permettront de financer son expansion à travers le continent, mais aussi d’atteindre le statut de licorne.

La start-up, spécialisée dans la conception de logiciels bancaires, vise à lever 150 millions $ dans les prochaines semaines, a indiqué Bloomberg. Cette levée de fonds permettra à la société d’être valorisée à plus d’un milliard $. Elle rejoindra ainsi le cercle fermé des fintechs africaines à détenir le statut de licorne.

« L’argent sera utilisé pour notre expansion en Égypte, au Ghana et au Cameroun. Il nous aidera à développer des solutions bancaires numériques destinées aux personnes mal desservies », a déclaré Tosin Eniolorunda, le PDG de TeamApt à Bloomberg. La société suscite l’intérêt d’investisseurs en capital-risque des États-Unis et d’Europe, a-t-il souligné.

Alors que l’Afrique compte une population de jeunes en pleine croissance et férus de technologie, le continent souffre d’un manque d’infrastructures financières. TeamApt essaie de combler le vide en utilisant la technologie et des agents autorisés pour offrir aux personnes des services bancaires, tels que des dépôts en espèces et des transferts de fonds. 

TeamApt traite jusqu’à 3,5 milliards $ de transactions par mois, avec 150 000 agents sur sa plate-forme et 14 millions d’utilisateurs. La start-up est sur le point de rejoindre un nombre croissant de fintechs africaines évaluées à plus d’un milliard $, notamment Flutterwave, OPay et Jumia.

Lire aussi : Jean-Michel Huet: «le succès d’une start-up ce n’est pas d’être une licorne»