La fintech nigériane Tingo recherche 500 millions $ pour racheter des entreprises africaines

0
687
Dozy Mmobuosi, PDG de Tingo

L’entreprise nigériane Tingo veut renforcer son empreinte sur le continent africain. Elle cherche à cet effet à mobiliser un financement de 500 millions $. 

Tingo Inc, une société de technologie financière basée au Nigéria, recherche actuellement un financement de 500 millions $. Des fonds qui lui permettront de racheter des entreprises africaines afin de renforcer son empreinte sur le continent. L’information a été confirmée par Dozy Mmobuosi, PDG de Tingo, au cours d’une interview accordée à Bloomberg. La fintech nigériane a recruté le groupe Lazard en tant que conseiller financier sur le projet. 

Lire aussi : Rwanda : KIFC a lancé un fonds de 50 millions $ pour soutenir les entreprises FinTech

Tingo compte acquérir, entre autres, « une entreprise de matières premières et une autre fintech ». Le rachat d’une entreprise de technologie financière permettra à la licorne nigériane d’atteindre une envergure « phénoménale », a déclaré Mmobuosi. « Nous prévoyons, explique-t-il, de racheter des entreprises et d’étendre les infrastructures qui nous aideront à devenir une entreprise panafricaine fournissant des services dans de nombreux autres pays ». 

Entrer dans une nouvelle phase de croissance

Tingo a enregistré un chiffre d’affaires de 594 millions $ en 2020. La fintech fournit des smartphones et une plateforme de commerce électronique aux producteurs agricoles. Grâce à ses services, les exploitants nigérians accèdent plus facilement aux intrants agricoles, aux crédits et aux différents marchés. Tingo compte près de 12 millions de clients dans les villages du Nigéria. Elle traite 4 milliards $ de transactions chaque année. 

Actuellement valorisée à plus de 6 milliards $, la fintech compte entrer dans une nouvelle phase de croissance. Elle projette de doubler son personnel pour atteindre un effectif de 50 000 agents. Elle cherche à augmenter le crédit accordé aux agriculteurs, et à s’implanter dans une vingtaine de pays africains au cours des trois prochaines années. 

Lire aussi: La fintech ghanéenne Float lève 17 millions $ pour offrir des lignes de crédit aux entreprises

Tingo va bientôt nouer un partenariat avec Visa International pour offrir de nouvelles possibilités de paiement numérique à ses clients. « Ceux qui ont nos smartphones pourront accéder aux cartes de visa numériques » annonce Mmobuosi. 

Tingo cherche, par ailleurs, à entrer à la Bourse de New York. « Nous travaillons en étroite collaboration avec la Bourse et nous pensons que le résultat sera positif » indique le PDG. Selon lui, l’introduction des actions de Tingo à la Bourse américaine permettra à ce dernier de devenir « une entreprise mondiale ». 

Fidèle DJIMADJA