La fintech Ozow a obtenu 48 millions $ pour étendre ses activités dans plusieurs pays africains

0
606
Thomas Pays, PDG et cofondateur de la fintech Ozow.

La société sud-africaine de fintech Ozow a levé 48 millions $ dans un tour de table de série B. Le cycle de financement a été dirigé par le géant Chinois de l’Internet Tencent avec la participation d’Endeavor Catalyst et Endeavor Harvest Fund. 

Fondée en 2014, la fintech Ozow favorise l’inclusion financière en Afrique du Sud grâce à l’open banking. L’entreprise permet aux consommateurs d’accéder aux plateformes bancaires sur Internet lorsqu’ils effectuent des transactions en ligne. La société prévoit d’utiliser ce nouvel investissement pour développer de nouveaux produits. Elle veut également s’étendre à différents pays d’Afrique comme la Namibie, le Ghana, le Nigeria et le Kenya.

« C’est un honneur de pouvoir compter sur Tencent. Il s’agit d’une validation de notre rôle dans la transformation du secteur bancaire par le développement de solutions de paiement innovantes, pratiques et plus inclusives pour tous.», a déclaré Thomas Pays, PDG et cofondateur d’Ozow. 

Élargir sa base d’utilisateurs

Thomas Pays a ajouté que ce tour de financement de série B leur permettra de fournir des solutions de paiement alternatives rapides et sécurisées à des millions de personnes supplémentaires. La société mettra également l’accent sur les investissements stratégiques, notamment les fusions et les acquisitions.

L’entreprise traite désormais plus de 100 millions $ de volumes de transactions par mois à travers un réseau de milliers de commerçants. Elle veut continuer à voir une croissance accrue de sa base, avec plus de 120 000 utilisateurs rejoignant la plateforme chaque mois.

Selon un rapport de Deloitte, environ 80 % des Sud-Africains ont un compte bancaire. Mais seulement 24 % d’entre eux effectuent plus de trois transactions par mois.