La grippe aviaire a tué plus de 90 000 volailles dans plusieurs régions du Niger

0
741
Niger grippe aviaire Niamey Dosso Tillabéri
Les régions de Niamey, Dosso et Tillabéri ont été les plus touchées par la nouvelle vague de la grippe aviaire au Niger.

Le ministère nigérien de l’Elevage a déclaré que la grippe aviaire a causé la mort de près de 90 854 volailles. La maladie a surtout frappé dans les régions de Niamey, Dosso et Tillabéri

Le Niger déplore la perte de plus de 90 000 volailles. Les animaux ont succombé des suites de la grippe aviaire ou de l’abattage sanitaire, durant la semaine du 13 au 15 février 2022. C’est ce qu’a déclaré le ministère de l’Elevage. 

Lire aussi : Burkina Faso : des cas de grippe aviaire signalés

Une campagne de lutte lancée en urgence

Face à cette situation, le gouvernement a lancé une campagne de lutte contre la maladie. Elle consiste à sensibiliser tous les propriétaires des fermes concernées sur les mesures de biosécurité à prendre. Il s’agit de l’hygiène, la limitation des mouvements dans les fermes et entre les fermes.  

Les autorités recommandent la surveillance active des autres exploitations de Dosso, Niamey, de Torodi (Tillabéri) et les marchés de volailles à travers des enquêtes et des prélèvements des cas suspects. Il faut également poursuivre l’abattage sanitaire des sujets vivant dans les exploitations infectées. 

Lire aussi : La Namibie détecte une forme mortelle de grippe aviaire transmissible aux humains

Selon l’agence nigérienne de presse, les autorités font face à un certain nombre de défis dans la lutte contre l’épidémie. Il s’agit, entre autres, de la difficulté liée au contrôle des fermes traditionnelles, le manque des moyens financiers limités et la difficulté liée à l’application des mesures de biosécurité dans certaines fermes.