La hausse des prix alimentaires mondiaux se rapproche du record historique de 2011

0
791
L’indice des prix des produits alimentaires au plus haut niveau depuis 2011

Les prix alimentaires mondiaux ne cessent de grimper. L’augmentation du mois dernier se rapproche d’un niveau record et accentue la pression inflationniste sur les consommateurs et les gouvernements.

L’indice des Nations unies, qui suit l’évolution des produits de base, du blé aux huiles végétales, a augmenté de 3 % en octobre. Cette hausse a atteint le niveau le plus élevé de la décennie. C’est une situation qui pourrait renforcer les inquiétudes des banques centrales en matière d’inflation. Elle risque également d’aggraver la faim dans le monde. Les hausses de prix rappellent les pics de 2008 et 2011 qui ont contribué aux crises alimentaires mondiales. 

Selon la FAO, ces hausses de prix en octobre sont principalement dues à l’augmentation des coûts des céréales et des huiles végétales. Pourtant, il y a des signes de stabilisation des prix de certains aliments. Les coûts de viande et du sucre ont chuté par exemple. L’organisation a affirmé que « la hausse des coûts des engrais est une source d’inquiétude pour les récoltes de l’année prochaine ».

Des régions déjà très touchées…

Selon Bloomberg, certaines régions continueront probablement d’être confrontées à des problèmes de sécurité alimentaire. Les pays d’Afrique du Nord ressentent déjà les effets de l’inflation. Les dirigeants de cette région de l’Afrique ont dû prendre plusieurs mesures pour subventionner les prix de la nourriture. L’Egypte par exemple a subventionné les prix de l’huile végétale de près de 20 %. Le gouvernement marocain a quant à lui, approuvé la suspension d’une taxe à l’importation sur le blé dur et le blé tendre. La montée en flèche des prix des céréales aggrave de plus en plus la situation. 

Lire aussi : Afrique du Nord : la hausse des prix des denrées alimentaires pose de plus en plus problème