La sécheresse dans la Corne de l’Afrique a tué plus de 1,5 million de têtes de bétail (ONU)

0
707
Rein Paulsen, directeur des urgences et de la résilience de la FAO

Les Nations-Unies alertent sur la sécheresse dans la Corne de l’Afrique. Le phénomène a déjà causé la mort de plus de 1,5 million de têtes de bétail et réduit considérablement la production céréalière. 

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a signalé que la sécheresse fait énormément de dégâts dans la Corne de l’Afrique. L’élevage et l’agriculture sont les secteurs les plus touchés. 

La production céréalière globale pour la dernière saison des pluies dans le sud de la Somalie a été estimée à 58 % de moins que la moyenne. Dans les zones côtières marginales du sud-est du Kenya, la production agricole est estimée à 70 % inférieure à la moyenne. Pis, la plupart des endroits où l’eau résiste généralement à la variabilité climatique se sont également asséchés au Kenya. 

Lire aussi : Mali : l’ONU veut mobiliser 686 millions $ pour aider 5,3 millions de personnes vulnérables

Les pluies dans la région, qui comprend des parties de la Somalie, de l’Éthiopie et du Kenya, censées arriver entre octobre et décembre ont été extrêmement faibles. « Et cela représente la troisième saison des pluies ratée consécutive avec des parcours moyens inférieurs, ce qui a de graves répercussions sur les ménages vulnérables ». C’est ce qu’a déclaré Rein Paulsen, directeur des urgences et de la résilience de la FAO. 

Lire aussi: Afrique : la sécheresse a tué au moins 9,5 millions de têtes de bétail dans la Corne de l’Afrique (PAM)

327 millions $ nécessaires pour aider les personnes touchées

Selon Paulsen, un financement de 130 millions $ est désormais essentiel pour fournir de l’argent aux gens et acheter de la nourriture jusqu’à ce que la production reprenne vers juin . Les fonds permettront de maintenir le bétail en vie et pour fournir aux agriculteurs des semences résistantes à la sécheresse. 

 « L’agriculture a besoin de beaucoup plus d’attention. C’est essentiel à la survie des communautés touchées par la sécheresse », a-t-il déclaré. L’ONU a affirmé le 8 février dernier que la sécheresse a laissé environ 13 millions de personnes dans la région face à la faim dans les conditions les plus sèches depuis 1981. L’organisation recherche 327 millions $ pour secourir 4,5 personnes dans les prochains mois. 

Lire aussi: Les Nations Unies ont reçu des promesses de dons de 2,4milliards $pour aider l’Afrique