La Tunisie empruntera 7 milliards $ supplémentaires en 2022

0
640
Sihem Boughdiri, ministre des Finances, Tunisie

Le gouvernement tunisien a dévoilé un budget 2022 qui lui permettra d’emprunter près de 7 milliards $ de plus. L’objectif est de stimuler l’économie nationale très touchée par la Covid-19. 

La Tunisie pourrait emprunter jusqu’à 7 milliards supplémentaires au cours de l’année 2022. La loi de finances 2022 augmente les dépenses de plus de 3 %, a déclaré la ministre des Finances Sihem Boughdiri. Le déficit devrait atteindre environ 6,2 % du produit intérieur brut (PIB). 

Couvrir les dépenses de 2022

La Tunisie fait face à des difficultés économiques aggravées par la pandémie de coronavirus, avec une inflation élevée et un chômage d’environ 18 %. La dette extérieure en 2021 a atteint 100 % du PIB.

D’après l’AFP, le gouvernement utilisera les 7 milliards $ pour couvrir les dépenses de 2022. Cela portera la dette publique à 82,6 % du PIB. Environ les deux tiers du chiffre proviendront de prêteurs étrangers et le reste de sources nationales. 

Lire aussi : La BAD accorde 118 millions $ à la Tunisie pour la modernisation de ses routes

Des réformes annoncées

Afin de reconstituer les caisses de l’État, les autorités espèrent également parvenir à un accord de sauvetage avec le Fonds monétaire international (FMI). « Les négociations avec le FMI reprendront début 2022 », a déclaré Boughdiri. 

Elle a également mentionné que 80 experts avaient formulé un programme de réformes dans plusieurs secteurs du pays. Parmi ces réformes, figure notamment la diminution des subventions aux produits de première nécessité, une réduction de la masse salariale de l’État et une restructuration de nombreuses entreprises publiques.