L’Afrique du Sud lance des projets gaziers de 3 GW pour résoudre sa crise énergétique

0
74
Pour faire face à sa crise énergétique, l'Afrique du Sud lance des projets gaziers de 3 GW.

L’Afrique du Sud se mobilise pour surmonter ses problèmes d’électricité en lançant des projets de production de 3 gigawatts (GW) d’électricité au gaz. Le ministre de l’Énergie, Kgosientsho Ramakgopa, a ainsi annoncé une série d’initiatives visant à mettre fin aux coupures de courant qui entravent l’économie du pays.

L’Afrique du Sud est actuellement confrontée à une crise énergétique aiguë qui entrave sa croissance économique. Les coupures d’électricité quotidiennes perturbent les entreprises et les foyers, mettant en évidence la nécessité d’une réponse rapide et efficace. En réponse à cette crise, le gouvernement a mis en œuvre une série d’initiatives. Parmi celles-ci, le projet de diversification des sources d’énergie.

Lire aussi : Afrique du Sud : Tshwane coupe l’électricité et l’eau à Pretoria pour récupérer 1,1…

Plusieurs projets gaziers lancés

Dans le cadre de ce programme, informe KgosientshoRamakgopa, le gouvernement sud-africain a lancé plusieurs projets gaziers comprenant une installation mobile de 2 GW et une centrale de 1 GW près de Coega, dans le Cap oriental. Le ministre de l’Energie souligne l’importance de l’utilisation du gaz, moins polluant que le charbon, pour réduire les émissions. Ces projets s’inscrivent dans le cadre des efforts visant à accroître la production d’électricité. Ils pourront aussi améliorer la fiabilité de l’approvisionnement et stimuler la croissance économique de l’Afrique du Sud.

D’autres projets d’énergie renouvelable attendus d’ici 2026

Certains groupes environnementaux ont émis des réserves concernant ces projets. Ils ont notamment appelé à une accélération des initiatives d’énergie renouvelable en phase avec la tendance mondiale de réduction des combustibles fossiles. En juin, Ramakgopa a annoncé que l’Afrique du Sud prévoyait la mise en service de plus de 5,5 GW de nouveaux projets d’énergie renouvelable d’ici 2026.

Outre le gaz, le pays explore également la possibilité de prolonger la durée de vie de sa centrale nucléaire de Koeberg. Vieille de 40 ans, cette installation a une capacité de 1,94 GW, au-delà de sa date de fermeture prévue l’année prochaine. Ces initiatives reflètent l’engagement de l’Afrique du Sud à diversifier son mix énergétique et à résoudre ses problèmes d’approvisionnement en électricité.

Lire aussi : Afrique du Sud : la société d’électricité Eskom annonce la fin du délestage