fbpx
26 C
Cotonou
mardi 26, juillet 2022

Mulk International va développer un parc technologique de 500 millions $ au Zimbabwe

Le parc comprendra plus de 500 bâtiments et offrira de nombreux avantages à ses occupants, selon Mulk International.

Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a donné hier le coup d’envoi de la Zim Cyber City. Il s’agit d’un projet de parc technologique d’une valeur de 500 millions $, développé par le conglomérat émirati Mulk International.

La Zim Cyber City est actuellement en construction à Mount Hampden, dans la région de New Harare. Le plan directeur comprend un bâtiment du parlement récemment achevé, des bâtiments ministériels ainsi que des immeubles résidentiels et commerciaux haut de gamme.

Le parc inclura en outre 250 maisons urbaines, plus de 80 villas de luxe, un certain nombre de bureaux de haute technologie, une galerie marchande haut de gamme et une tour commerciale de 15 étages.  Les habitants des locaux auront accès à un club de santé, un centre communautaire et d’autres installations.

Lire aussi : L’Afrique a besoin d’investissements privés dans les infrastructures

Selon Mulk International, les titulaires de licence d’entreprise au sein de la Zim Cyber City bénéficieront de plusieurs avantages, notamment le rapatriement gratuit de leur capital et des bénéfices sans aucun plafond, la facilité des transferts de fonds à l’intérieur et à l’extérieur du pays, et l’exonération du paiement de tous les impôts pendant une période de 5 ans.

« La Zim Cyber City est appelée à devenir le projet phare du Zimbabwe, offrant un style de vie haut de gamme de classe mondiale à tous les résidents. Notre gouvernement soutient pleinement ce développement passionnant, et je félicite le président, Shaji Ul Mulk, et sa société Mulk International, pour avoir amené Zim Cyber City au Zimbabwe », a déclaré le président zimbabwéen.

Notons que le projet a été proposé à Emmerson Mnangagwa par Mulk International, lors de sa visite à l’Exposition universelle de Dubaï 2020. Depuis, diverses négociations ont été menées entre les deux parties pour faciliter la mise en œuvre du projet.

Lire aussi : Sénégal : vers l’ouverture d’un parc national des technologies numériques