Le centre de données Onix au Ghana va se connecter au réseau Angola Cables pour étendre son offre numérique

0
295
Angola Cable
Le centre de données Onix au Ghana va se connecter au réseau Angola Cables pour étendre son offre numérique.

Le centre de données Onix de niveau IV en colocation, indépendant des opérateurs, à Accra, au Ghana, rejoint l’interconnexion mondiale des centres de données d’Angola Câbles. L’objectif est d’étendre son offre numérique.

Cette intégration améliorera la connectivité internationale au Ghana et au Sénégal. L’initiative permettra d’offrir un accès à 66 centres de données supplémentaires, 8 OTT/CDN et 21 IXP. Les clients bénéficieront d’une variété de solutions numériques sécurisées et de services gérés grâce à ces installations de pointe. Cela fait partie de l’engagement d’Onix à construire un écosystème dense de partenaires. Le centre de données de 2 000 m2 a été conçu pour répondre aux demandes croissantes des entreprises au Ghana et dans la région.

Offrir des services flexibles au secteur des affaires et des entreprises

L’établissement héberge déjà des clients bancaires et financiers primaires. Il a été spécialement conçu pour offrir des services flexibles au secteur des affaires et des entreprises. Le centre garantit une disponibilité et une fiabilité maximales, l’installation dispose actuellement de racks de 170, 3 kW et 5 kW et d’un groupe de 50 racks disponibles pour les clients individuels souhaitant partager l’infrastructure et réduire les coûts. Selon les propos de Michael Nahon, PDG d’Onix, le partenariat avec Angola Cables à travers sa filiale ouest-africaine TelCables est un élément clé dans la fourniture de services interconnectés aux opérateurs et neutres en matière de cloud. Il s’étendra à un large éventail de clients cherchant à stocker et à gérer leurs actifs numériques et leurs activités.

« Notre intention a été de développer une installation fiable capable d’héberger et de fournir des services sécurisés aux hyperscalers et aux opérateurs prenant en charge les réseaux terrestres ainsi que les câbles sous-marins existants et nouveaux prévus pour la région » a-t-il déclaré.

Lire aussi : L’Angola a inauguré le système de câble sous-marin nord dans la province de Cabinda

Une alimentation électrique ininterrompue de l’installation

Une attention particulière a été portée à assurer une alimentation électrique ininterrompue de l’installation. « Actuellement, 67 % de nos besoins énergétiques sont générés par la technologie solaire. Nous avons également la capacité d’augmenter ce chiffre à mesure que nous nous développons à l’avenir. » Explique le PDG d’Onix. Grâce à sos réseaux de câbles sous-marins SACS, Monet, WACS et tiers de grande capacité, Angola cable se connecte directement à plus de 20 points de présence et points d’échange Internet en Amérique, en Afrique, en Europe et en Asie. Le Ghana et le Sénégal sont des économies importantes et en croissance sur le marché panafricain.

Lire aussi : Les projets d’infrastructure du Kenya et de l’Angola à la une de l’engagement américain

« Des partenaires comme Onix jouent un rôle essentiel dans le développement de l’infrastructure nécessaire à l’expansion des services numériques et fournissent la plate-forme aux FAI, aux CDN et à d’autres entreprises contribuant à la croissance explosive du trafic de données, des services cloud et de la distribution de contenu sur le continent africain. » déclare Fernando Fernandes, PDG de TelCables Nigeria et Afrique de l’Ouest.

Lire aussi : Le Ghana investira 550 milliards $ d’ici à 2060 en faveur de la transition énergétique