Le Congo-Brazzaville annonce la construction d’un réseau ferroviaire pour le secteur minier

0
937
La construction de ce réseau ferroviaire de 1000km entre le Nord et le Sud facilitera les échanges commerciaux. Ce chemin de fer servira de levier de grande importance pour les projets miniers du pays.

Le gouvernement du Congo-Brazzaville a annoncé la construction d’un réseau ferroviaire de 1000 km entre le nord et le Sud. Ce projet a pour but de faciliter le transport de la production de la mine de fer. 

Les autorités congolaises prévoient de construire un réseau ferroviaire pour le secteur minier. Il connectera le département de la Sangha et celui de Pointe-Noire. Le gouvernement estime que ce chemin de fer constituera, un levier important pour les projets miniers du pays. La construction de ce chemin de fer servira également à transporter du gaz liquéfié que le pays produira. 

Ces infrastructures impliqueront la création de centaines d’emploi et le développement des localités concernées. 

Lire aussi: Le FMI valide un financement de 455 millions $ pour le Congo

Diversifier l’économie nationale

Plusieurs entreprises du Congo-Brazzaville écoulent difficilement leur production. Certaines avaient même annoncé leur intention de prendre par les ports d’Owendo (Gabon) ou de Kribi (Cameroun). La voie ferroviaire sera longue de 1000 km du Nord au Sud pour rejoindre le port minéralier de Pointe-Noire, en cours de construction.

Le projet entre dans le cadre de la politique de diversification de l’économie nationale. Cette politique passera par la valorisation du potentiel minier du pays. L’économie du Congo est actuellement dépendante du pétrole.

Le gouvernement congolais n’a pas donné une date pour le lancement de la construction de ce chemin de fer. Le coût total du projet n’a pas été précisé.