Le cyclone Batsirai se dirige vers Madagascar

0
1241
Le cyclone Batsirai suit la tempête tropicale Ana qui s’est formée une semaine plus tôt. La vitesse du vent du cyclone est passée à 231 kilomètres par heure depuis quelques jours.

De forts coups de vent frappent actuellement la côte de l’île Maurice, ouverte sur l’océan indien. Ceux-ci sont causés par le passage du cyclone tropical Batsirai. Le cyclone augmente en intensité et devrait passer au nord de l’île Maurice, ce mercredi soir. Selon les prévisions, il devrait toucher Madagascar, samedi après-midi.

Le cyclone tropical Batsirai augmente en intensité et devrait toucher le nord de l’île Maurice, ce mercredi soir. Selon les prévisions des experts, il devrait frapper Madagascar samedi après-midi. Le cyclone a été classé comme tempête de catégorie 4 par le système mondial d’alerte et de coordination en cas de catastrophe (GDACS).

Lire aussi : La tempête tropicale Ana fait des ravages au Mozambique, au Malawi et à Madagascar

Selon le GDACS, la vitesse du vent du cyclone est passée à 231 kilomètres par heure, mercredi matin. La direction de la météorologie de Madagascar a averti les marins et émis des alertes dans 16 districts qui devraient se trouver sur la trajectoire de la tempête. Le GDACS prévoit que le cyclone a le potentiel de s’intensifier dans les prochaines 48 heures, faisant peser de sérieuses menaces sur Maurice, Madagascar et l’ile de la Réunion. 

Une semaine après Ana

Batsirai suit la tempête tropicale Ana qui s’est formée une semaine plus tôt et a tué des dizaines de personnes au Mozambique, au Malawi et à Madagascar. L’Organisation météorologique mondiale (OMM) avait averti, l’an dernier, que l’Afrique serait confrontée à des défis, notamment des cyclones intenses dans les décennies à venir. « Les taux d’élévation du niveau de la mer le long des côtes tropicales et sud-atlantiques et de l’océan Indien sont supérieurs au taux moyen mondial », avait rapporté l’organisation.

Lire aussi: L’élévation du niveau de la mer menace plus d’un demi-milliard de personnes

L’OMM indique que la saison cyclonique 2022 dans l’océan Indien devrait se terminer en avril, sauf aux Seychelles et à Maurice, où elle devrait se terminer en mai.