Le FIDA lance un programme pour soutenir 22 pays impactés par la crise ukrainienne

0
574
FIDA-Riposte-Crise-Ukraine
Le FIDA lance une initiative de réponse à la crise en Ukraine pour soutenir 22 pays du monde, dont la majorité en Afrique.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a lancé une initiative de réponse aux impacts de la crise ukrainienne. Le projet permettra aux petits agriculteurs des pays pauvres de produire des denrées alimentaires au cours des prochains mois afin de nourrir leurs familles et leurs communautés.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations unies lance un programme de réponse à la guerre en Ukraine. Cette crise a fait grimper les prix des denrées alimentaires, des carburants et des engrais, mettant en péril la sécurité alimentaire de nombreux pays, surtout les plus pauvres du monde. Pour faire face à cette situation, le programme du FIDA aidera les petits agriculteurs de ces pays à produire des denrées alimentaires au cours des prochains mois.

Protéger les moyens de subsistance des personnes vulnérables dans 22 pays

« La nouvelle initiative du FIDA contribuera à protéger les moyens de subsistance et les marchés afin que les personnes les plus vulnérables puissent continuer à nourrir leurs familles et leurs communautés, et à prospérer pour un meilleur avenir », a déclaré Gilbert F. Houngbo, président du FIDA. L’initiative du Fonds couvrira 22 pays prioritaires dont la majorité se situe en Afrique. Il s’agit de : Somalie, Afghanistan, Yémen, Mozambique, Haïti, Éthiopie, Burundi, Érythrée, Madagascar, République centrafricaine, Malawi, Tchad, Niger, Mali, Ouganda, Liberia, Guinée-Bissau, Gambie, Comores, Sri Lanka, Bhoutan, Bénin. Ces pays sont classés par ordre de priorités, indique un communiqué du FIDA.

Lire aussi : Afreximbank lance un programme de 4 milliards $ pour soutenir les pays africains face à la crise ukrainienne

Un financement de 10 millions € annoncé par les Pays-Bas

Lors du lancement de l’initiative, les Pays-Bas ont annoncé leur contribution de 10 millions €. Ce financement permettra d’allouer immédiatement des ressources aux 3 pays les plus prioritaires dont la Somalie. « La communauté internationale doit anticiper les vastes et inquiétantes conséquences déstabilisantes de cette guerre en Europe en soutenant les plus vulnérables », a déclaré Maarten Brouwer, ambassadeur des Pays-Bas au Kenya. Selon le FIDA, de nombreux pays sont vulnérables à la hausse des prix en raison de leur forte dépendance à l’égard des importations de denrées alimentaires et d’énergie en provenance de Russie et d’Ukraine.

Le programme de réponse à la crise du FIDA ambitionne de répondre aux besoins urgents causés par la crise. « L’Initiative vise à garantir l’accès des petits agriculteurs aux principaux intrants agricoles, au carburant, aux engrais, aux financements pour les besoins immédiats, ainsi qu’aux marchés et aux informations relatives aux marchés », informe le FIDA. L’initiative permettra aussi de réduire les pertes après récolte, grâce aux investissements dans les infrastructures à petite échelle.

Lire aussi : Afrique : une plateforme pour atténuer l’impact de la crise ukrainienne