Le FMI accorde 212,3 millions $ à la RDC pour soutenir la reprise économique

0
585
La RDC et le FMI ont trouvé un accord pour renforcer les réserves du pays en se basant sur la reprise de l'économie nationale et mondiale

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un décaissement de 212,3 millions $ pour la République démocratique du Congo. Les fonds favoriseront la stabilité macroéconomique et le développement durable du pays.

Le FMI a approuvé en juillet dernier, un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) de 1,52 milliard $ à la RDC. La conclusion de la première revue de cet accord permet aujourd’hui le décaissement immédiat de 212,3 millions $. Ce financement a pour but de renforcer les réserves du pays.

L’accord FEC continue de soutenir le programme de réformes des autorités congolaises pour le développement durable. Le gouvernement intensifie la mobilisation des recettes intérieures, en renforçant la gouvernance et en consolidant la politique monétaire.

Lire aussi : RDC: le FMI accorde un financement de 1,5 milliard $ pour la relance économique post-Covid19

Amélioration de la croissance économique 

Selon le FMI, malgré la persistance de la pandémie COVID-19, l’économie congolaise se redresse. La croissance en 2021 sera de 5,4%. Elle atteindra 6,2% l’an prochain. De leur côté, les échanges extérieurs ont affiché de solides performances. Ils ont permis une augmentation significative des réserves de changes à 3,3 milliards $ à la mi-octobre de cette année.

Cette croissance est soutenue par une production minière plus élevée que prévu. L’inflation est restée à environ 5 %. La hausse des recettes budgétaires a permis de dégager une marge de manœuvre pour des dépenses supplémentaires en matière d’investissement.