Le Ghana recevra 20 % de parts dans sa première raffinerie aurifère

0
927
Visite des lieux à l'ouverture, par les autorités

Le Ghana est le premier producteur d’or en Afrique. Les recettes qu’il tire de ses ressources ne sont cependant liées qu’à l’exploitation aurifère. Avec l’installation de sa première raffinerie, le Ghana pourra augmenter ses revenus dans le secteur de l’or.

Le Ghana recevra gratuitement 20 % de participation au sein du capital de la première raffinerie aurifère qu’abrite son territoire. Nommée Royal Gold Ghana Limited, cette usine permettra d’épurer l’or produit localement. Elle a été construite par la compagnie indienne Rosy Royal Limited, suite à un partenariat public-privé qui a été conclu avec le gouvernement ghanéen. Premier producteur d’or sur le continent africain, le Ghana ne percevait que ses recettes sur l’exploitation de ses ressources aurifères. Toute sa production était exportée pour être traitée dans les raffineries étrangères. La construction d’une raffinerie sur son territoire lui permettra désormais de collecter plus de revenus dans ce secteur qui a contribué à hauteur de 7,5 % au PIB en 2020.

Lire aussi: Ghana :  l’UMaT et Miwatek Ghana collaborent pour la dépollution de l’eau dans le secteur minier

« Nous ne gagnons rien lorsque l’or est raffiné à l’extérieur. C’est donc pour changer la donne que le gouvernement a conclu un accord avec la compagnie indienne pour construire une raffinerie ici. Cela faisait partie de la politique gouvernementale visant à raffiner au moins 30 % de l’or produit localement » a déclaré Wisdom Gomashie, assistant personnel du vice-ministre ghanéen des Terres et des Ressources naturelles en charge des Mines. Il a été interviewé hier par l’Agence de Presse ghanéenne. D’après ses explications, la compagnie indienne versera aussi des taxes à l’Etat, en plus des 20 % d’actifs légués. Elle emploiera des Ghanéens dans la raffinerie qui sera, plus tard, détenue à parts égales par l’Etat et elle. 

La construction de Royal Gold Ghana Limited a nécessité un investissement de 25 millions $ de la part de la compagnie indienne. La raffinerie se situe à Accra, dans les locaux de la Precious Minerals Marketing Company. Elle traitera 400 kg d’or par jour, selon les prévisions actuelles. Elle devrait démarrer ses activités au cours de cette année. 

Lire aussi : Niger : une enquête révèle des attributions douteuses de permis miniers à des sociétés russes

Fidèle DJIMADJA