Le Japon finance la réhabilitation des centrales hydroélectriques au Lesotho

0
861
Ce financement non-remboursable du Japon permettra de développer les énergies renouvelables au Lesotho.

Le Japon aide le Lesotho à améliorer sa sécurité énergétique. L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le gouvernement du Lesotho ont signé un accord de financement à cet effet. Cet accord permettra à la JICA de débloquer une subvention de 12,4 millions de dollars qui sera investie dans le secteur énergétique du pays.

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le gouvernement du Lesotho ont signé hier un accord de financement. Cet accord permettra au Japon d’investir 12,4 millions de dollars dans le secteur énergétique du Lesotho. Cette subvention servira à réhabiliter les petites centrales hydroélectriques du pays.

Lire aussi: Le Lesotho veut installer 11 mini-réseaux de 1,8 MW

Les centrales seront rénovées selon les technologies japonaises

Les 12,4 millions $ représentent une aide non-remboursable du Japon, rapporte Le Journal du Gabon. Elle servira à financer le projet d’amélioration de la petite hydroélectricité. Le projet permettra de réhabiliter les petites centrales hydroélectriques du barrage de Katse, a indiqué la JICA. Selon l’agence, les centrales seront réhabilitées « sur la base de technologies japonaises dans le but de fournir une énergie stable ».

Le projet contribuera au développement des énergies renouvelables au Lesotho. Il permettra d’atteindre l’objectif de développement durable numéro 7. Cet ODD prévoit de garantir l’accès à une énergie propre pour tous.

Lire aussi : Le Lesotho confie la construction de sa première centrale solaire de 20 MW à Scatec

Le Lesotho a récemment lancé un projet pour installer 11 mini-réseaux d’énergies renouvelables. Ces installations devraient permettre d’accroître l’accès à l’électricité dans le pays. La construction des 11 mini-réseaux permettra de réaliser 7 300 nouveaux raccordements. L’ensemble de ces installations devraient produire 3480 MW d’électricité par an.