Le Japon fournit 30 millions $ pour répondre aux urgences sanitaires dans les pays vulnérables

0
921
Santé
Le Japon apporte une contribution d'un montant de 30 millions au programme HEPR, géré par la banque mondiale.

Le Japon contribue au Fonds fiduciaire pour la préparation et la réponse aux urgences sanitaires à hauteur de 30 millions $. Ce Fonds géré par la Banque mondiale devrait renforcer la résilience des pays vulnérables face aux urgences sanitaires.

Le Japon annonce une contribution supplémentaire de 30 millions $ au programme du Fonds fiduciaire pour la préparation et la réponse aux urgences sanitaires (programme HEPR). Ce programme est géré par le Groupe de la Banque mondiale. Le projet a été mis en place pour aider les pays à accroître leurs investissements dans la préparation sanitaire et à soutenir la réponse à la pandémie de Covid-19.

Lire aussi : La banque mondiale débloque 187 millions $ pour soutenir les soins de santé primaires au Bénin

Renforcer la résilience des pays face aux urgences sanitaires

Selon un communiqué de la Banque mondiale, le HEPR permettra d’orienter les investissements en matière de sécurité sanitaire au cours des prochaines années. « Notre contribution supplémentaire au programme HEPR aidera les pays vulnérables, notamment en Afrique et les petits États insulaires, à construire des sociétés résilientes pour faire face aux urgences sanitaires d’origines multiples », a déclaré Kentaro Ogata. Il est vice-ministre adjoint chargé des affaires internationales au ministère des Finances du Japon. Selon lui, le financement aidera à promouvoir une préparation aux crises dans divers secteurs. Il s’agit surtout de la gestion des risques de catastrophe, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, la sécurité alimentaire et l’assainissement.

Le HEPR a déjà fourni 100 millions $ à 27 pays et régions

Le programme HEPR a déjà soutenu les pays à revenu faible et intermédiaire du monde entier dans leurs programmes de vaccination contre la Covid-19, explique la Banque. L’initiative a permis d’accroitre de 1600% les vaccinations quotidiennes au Togo. Elle a déjà aidé les pays à se préparer aux urgences sanitaires. Selon Juan Pablo Uribe, le projet a également permis de fournir près de 100 millions $ à 27 pays et régions pour prévenir et répondre aux urgences sanitaires. Il est le directeur mondial de la Banque mondiale pour la santé, la nutrition et la population.

Lire aussi : La Banque mondiale annonce un programme de 170 milliards $ pour aider les pays touchés par des crises