Le Maroc a lancé un projet de réalisation d’infrastructures éducatives

0
708
Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Maroc

L’Agence nationale des équipements publics du Maroc (ANEP) a signé une convention-cadre avec le gouvernement ce mercredi. L’accord permettra de réaliser des projets de construction et de réhabilitation d’établissements éducatifs. 

Le gouvernement marocain veut investir dans la réalisation d’infrastructures d’enseignement. Il s’est engagé à accompagner les Académies régionales d’éducation et de formation (AREF) en mobilisant les ressources nécessaires pour financer les ouvrages convenus. 

Lire aussi: Le Maroc veut investir 10 milliards € pour construire une nouvelle ligne ferroviaire de 1300 km

Selon Info Mediaire , le partenariat inclut, dans sa première phase, deux régions pilotes. Il s’agit des AREF de Casablanca-Settat et de Fès-Meknès. La seconde phase touchera l’ensemble des académies du Royaume. 

Cet accord constitue une concrétisation de la volonté des différentes parties afin de valoriser les acquis du système national d’éducation. C’est ce qu’a fait savoir le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa. Le projet permettra à son ministère d’assurer la continuité de ses réformes dans le secteur.   

Lire aussi : La plus grosse part de l’aide à l’éducation de la Banque mondiale revient à l’Afrique

La convention a été signée par le ministre de l’Éducation nationale, Chakib Benmoussa, la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, le ministre de l’Équipement et de l’eau, Nizar Baraka, et la directrice générale de l’ANEP, Zineb Benmoussa.