Le Maroc ajoutera 200 MW au parc éolien de Koudia Al Baida d’ici 2026

0
858
Une photo du parc éolien Koudia Al Baida, le 1er à l'échelle continentale. Il a une capacité de 50,4 MW.

Le Maroc achèvera son projet d’extension du parc éolien de Koudia Al Baida d’ici 2026. Le pays prévoit d’augmenter la capacité de la centrale d’environ 200 MW. Le calendrier de réalisation de ce projet a déjà été établi.

La Moroccan Agency for Sustainable Energy (Masen) vient de fixer le calendrier du projet d’extension du parc éolien de Koudia Al Baida. Ce projet permettra d’étendre le parc éolien de Koudia Al Baida dans la région de Tlat Taghramt de 200 MW.

Selon le calendrier, le conseiller technique qui accompagnera Masen dans le développement du projet sera sélectionné en mars prochain, rapporte le média marocain Le Matin. L’étude de faisabilité sera lancée au troisième trimestre 2022. Le processus d’appel d’offres sera lancé avec la pré-qualification des développeurs au quatrième trimestre 2022. Selon le calendrier, le développeur du projet sera sélectionné en 2023. Selon Masen, le projet sera mis en service en 2025-2026. Il sera mis en œuvre dans deux zones dont Dakchir et M’diq Fahs.

Lire aussi: La première centrale photovoltaïque flottante du Maroc sera bientôt opérationnelle

Le parc éolien de Koudia Al Baida est le premier parc éolien dans le pays et à l’échelle continentale rapporte Le Matin. Ce projet fera de cette infrastructure le plus grand parc éolien du Maroc. L’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) a mis cette infrastructure en service depuis 2000. Le parc avait une capacité initiale de 50,4 MW avec 84 éoliennes.

Le projet s’inscrit dans le cadre d’un programme de production indépendante d’électricité. Ce programme comprend la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance du parc éolien. L’électricité produite par le parc éolien sera transmise au réseau électrique national géré par l’ONEE.

Lire aussi: COP26 : le Maroc veut atteindre 60 % d’électricité renouvelable d’ici à 2030

Masen envisage de renouveler le parc en partenariat avec Futuren, une filiale du groupe EDF Renewables. La capacité de la centrale sera ainsi portée à 120 MW. Le projet consistera à remplacer les turbines par des éoliennes plus performantes. Les projets de renouvellement et d’extension porteront la capacité du parc à plus de 300 MW.