Le Maroc recherche 5 milliards € pour deux nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse

0
921
Mohamed Abdeljalil, ministre marocain du Transport et de la Logistique

Le gouvernement marocain recherche du financement pour lancer deux nouvelles lignes à grande vitesse (LGV). Ces projets font partie des priorités du Royaume. C’est ce qu’a assuré Mohamed Abdeljalil, le ministre marocain du Transport et de la Logistique. 

Le Maroc est à la recherche de 5 milliards € pour concrétiser deux nouveaux projets de lignes ferroviaires à grande vitesse. D’après France Info, la première reliera Marrakech à Agadir avec pour objectif de rapprocher les provinces du sud. Le deuxième projet vise à prolonger jusqu’à Marrakech l’actuelle LGV Tanger-Kénitra-Casablanca. 

Lire aussi : Le TGV marocain passe progressivement aux énergies renouvelables

Les études techniques ont été réalisées

Le ministre Abdeljalil a indiqué que les projets nécessitent un investissement global de près de 100 milliards de dirhams, soit environ 10 milliards €. Pour réunir une telle somme, il faudra se tourner vers un partenariat public et privé.

Le Maroc pourrait obtenir une partie des fonds chez des investisseurs français ou en Chine. Les autorités ont assuré que les études techniques ont été réalisées. Une vingtaine d’hectares ont déjà été rachetés par l’Office national des Chemins de fer (ONCF) pour construire la future gare d’Agadir. La voie ferrée Marrakech-Agadir sera longue de plus de 230 kilomètres et contribuerait à désenclaver des régions sahariennes.