Le Parlement malgache autorise un accord de prêt de 81,3 millions € pour financer un projet de transport d’électricité

0
713
Transport-électricité
Le Parlement Malgache autorise l’accord de prêt entre le gouvernement et la BEI pour le financement partiel du PRIRTEM.

Le Parlement malgache a autorisé un accord de prêt de 81,3 millions € avec la Banque européenne d’investissement (BEI). L’accord concerne la première phase du Projet de Renforcement de l’Interconnexion des Réseaux de Transport d’Électricité à Madagascar (PRIRTEM).

Les députés malgaches ont approuvé lundi l’accord de prêt de 81,3 millions € entre le gouvernement et la Banque européenne d’investissement (BEI). Ce montant devrait servir à financer partiellement la première phase du Projet de renforcement de l’interconnexion des réseaux de transport d’électricité à Madagascar (PRIRTEM). Le prêt sera remboursé sur 25 ans avec un taux d’intérêt de 1,5%.

Accroître le taux d’accès à l’électricité à 70% d’ici 2030

Le PRIRTEM prévoit l’interconnexion des réseaux de transport d’électricité entre Antananarivo et Toamasina. Il permettra de réduire l’impact de la production d’électricité sur l’environnement et de sécuriser l’approvisionnement en électricité, rapporte Orange Actu. Le projet assurera également l’accès à l’électricité pour les communautés rurales. L’objectif du projet est de porter le taux d’électrification national à 70% d’ici 2030.

Le PRIRTEM prévoit la construction de la ligne d’interconnexion électrique reliant les réseaux interconnectés d’Antananarivo et de Toamasina. Il prévoit également la construction de quatre postes électriques associés, à savoir Tana Nord II, Ambohibary, Antsampana et Toamasina.

Lire aussi : 220 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer l’approvisionnement en eau potable à Madagascar

Près de 10 000 personnes bénéficieront du projet

Une autre composante du projet permettra l’électrification des localités rurales le long du corridor Antanarivo-Toamasina. Cette composante cible 1 500 foyers, soit près de 10 000 personnes. Ces foyers seront raccordés au réseau national de la Jirama, la compagnie nationale d’électricité et d’eau. Selon French People Daily, qui cite un communiqué du service d’information de l’Assemblée nationale, le projet consiste à transporter l’électricité produite dans deux centrales hydroélectriques en construction à 300 kilomètres à l’est d’Antananarivo pour alimenter les réseaux interconnectés d’Antananarivo et de Toamasina.

En outre, le projet prévoit la construction de deux sous-stations à Moramanga et Brickaville. Ces deux villes sont situées le long de la route nationale reliant Antananarivo et le port de Toamasina.

Lire aussi : Madagascar : des générateurs et ordinateurs solaires pour faciliter l’accès à l’électricité