Le programme LEAF pour investir dans les énergies renouvelables décentralisées dans six pays africains

0
656
Le LEAF concerne le Ghana, la Guinée, l'Ethiopie, le Kenya, le Nigeria et la Tunisie.

La Banque africaine de développement a approuvé la semaine dernière le Cadre de financement de l’accès à l’énergie (LEAF). Pour ce programme, la banque débloquera 164 millions $ pour promouvoir les énergies renouvelables décentralisées. Le programme couvrira six pays africains.

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le Cadre de financement de l’accès à l’énergie (LEAF). La banque a engagé 164 millions $ pour la mise en œuvre de ce programme. L’initiative concerne 6 pays. Il s’agit du Ghana, de la Guinée, de l’Ethiopie, du Kenya, du Nigeria et de la Tunisie. Le projet permettra de stimuler les investissements commerciaux et en monnaie locale dans les énergies renouvelables.

Accélérer l’accès à l’énergie

Selon la BAD, le programme permettra d’étendre les activités des entreprises d’énergies renouvelables décentralisées dans les six pays. Le programme sera mis en œuvre sur une période de six ans. Il déploiera des financements concessionnels, des instruments de rehaussement de crédit et une assistance technique pour attirer les investisseurs du secteur privé.

Lire aussi: Ghana : la BAD soutient un projet de mini-réseaux et de comptage net de l’énergie solaire photovoltaïque

L’initiative nécessitera un investissement total de 800 millions $. Le projet « accélérera l’accès à l’électricité basé sur des solutions décentralisées d’énergie renouvelable, réduisant ainsi l’empreinte carbone des pays respectifs, mais le fera avec la participation active d’un secteur privé facilité par un financement en monnaie locale et des capitaux commerciaux disponibles dans le cadre du programme », a déclaré Dr Kevin Kariuki. Il est le vice-président de la Banque pour l’électricité, l’énergie, le changement climatique et la croissance verte.

18 projets d’énergies renouvelables décentralisés à financer

Selon un communiqué de la banque, le LEAF financera 18 projets décentralisés d’énergie renouvelable. Cela permettra de garantir l’accès à l’énergie à six millions de personnes et d’entreprises. Le programme permettra de réduire de 28,8 millions de tonnes d’équivalent CO2 pendant la durée de vie des systèmes. 

Près de 600 millions d’Africains n’ont pas accès à l’électricité. La pandémie de Covid-19 a exacerbé cette situation, augmentant le nombre de personnes sans accès à l’électricité. La mise à l’échelle des énergies renouvelables décentralisées devrait contribuer à la réalisation de l’objectif de développement durable 7 (ODD7), selon la BAD.

Lire aussi: La BAD veut faciliter l’accès aux financements du Fonds vert climat

La BAD a développé le programme LEAF, en collaboration avec le Fonds vert pour le climat. En juillet 2021, le Fonds a approuvé un financement concessionnel de 170,9 millions $ en faveur du programme. Le LEAF fait partie du Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique. Il fait également partie du Fonds pour l’énergie durable en Afrique.