Le projet de câble sous-marin « Medusa » offrira une meilleure connectivité au Maroc

0
926
Norman Albi, PDG de la société AFR-IX

Le projet de câble sous-marin « Medusa » permettra d’améliorer la connectivité du Maroc. Il permettra de connecter neuf pays d’Europe du Sud et d’Afrique du Nord. Les travaux de cette infrastructure ont été confiés à AFR-IX telecom.

La réalisation du câble sous-marin « Medusa », permettra au Maroc de bénéficier d’une meilleure connectivité. Ce câble de nouvelle génération reliera le Portugal, le Maroc, l’Espagne, la France, l’Italie, l’Algérie, la Tunisie, la Grèce et l’Egypte. La construction du projet a été confiée à AFR-IX telecom.

lire aussi :Maroc : les Etats-Unis lancent l’exercice militaire « Lion d’Afrique »

Améliorer la connectivité en Méditerranée

Selon Norman Albi, PDG de la société, Medusa a pour objectif d’améliorer la connectivité en Méditerranée. Le projet devrait permettre « de réduire la latence entre l’Afrique du Nord et l’Europe du Sud et entre les villes méditerranéennes de l’Union européenne « , a-t-il déclaré. Cette initiative est importante « dans un contexte où la pandémie a mis en évidence la nécessité de renforcer les réseaux pour soutenir une économie de plus en plus numérique », a ajouté Norman Albi.

Lire aussi: Afrique : un câble sous-marin reliant trois pays est désormais actif

Le projet implique l’installation d’un câble de 8 700 kilomètres

Le câble sous-marin « Medusa » aura une longueur de 8 700 kilomètres. Cette infrastructure suit la norme du câble ouvert. Elle permettra de relever les défis auxquels sont confrontées les connexions sous-marines. Ainsi, ce projet permettra d’établir de nouvelles routes pour diversifier et décongestionner le trafic de données, rapporte Hespress. Il offrira également des gains de capacité avec plus de fibres par câble. Cela favorisera le libre accès à toutes les stations d’atterrissage européennes, précise le média.

Lire aussi : L’installation du câble sous-marin reliant le Sénégal au Cap-Vert sera achevée au premier trimestre de 2022

Le projet est soutenu par la BEI

Le câble s’étendra de Lisbonne (Portugal) à la ville de Port Saïd en Égypte. Il traversera les différents pays méditerranéens. Il disposera de 16 points d’atterrissage dans les 9 pays impliqués dans le projet. Le projet comprend 24 paires de fibres et 20 Tbs par paire de fibres, précise Hespress. Cette infrastructure recevra un soutien financier de 163 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI), rapporte Africa It News.

La première phase du projet sera mise en service à la fin de 2024 et au début de 2025. Cette phase comprend la liaison entre Lisbonne, Barcelone et Marseille.