Le réchauffement de la planète affecte la vie marine, selon des chercheurs

0
887
Des milliers de poissons morts à la surface de l'eau en Californie

Les effets du changement climatique se font de plus en plus sentir dans des domaines vitaux, dont l’agriculture. De nouvelles études montrent que le réchauffement de la planète affecte également le niveau d’oxygène des océans. Cela risque d’affecter la vie marine, et donc les activités de pêche dans le monde.

La baisse des niveaux d’oxygène dans les océans et les lacs du monde est l’une des catastrophes du changement climatique qui menace la vie marine, selon les chercheurs. « Les niveaux d’oxygène océanique sont la prochaine grande victime du réchauffement climatique », ont écrit les chercheuses Julie Pullen et Nathalie Goodkin dans un article publié hier dans Scientific American. 

La perte des espèces marines due au réchauffement des océans

D’après leur analyse, les océans ont perdu 10 à 40 % de leur oxygène en raison du réchauffement climatique. Ces données pourront augmenter avec la hausse des températures mondiales. Selon les scientifiques, les océans absorbent environ 90 % de l’excès de chaleur créé par le changement climatique.

Pour eux, la hausse des températures de l’eau et la baisse des niveaux d’oxygène sont responsables de la perte massive de poissons cette année. Les États les plus touchés par ce phénomène sont la Floride, la Californie, l’Oregon, le Montana, la Louisiane, la Virginie, la Pennsylvanie, le Missouri, Washington, l’Idaho, le Delaware et le Minnesota, rapporte Yahoo News. En outre, la vague de chaleur qui a recouvert une grande partie du Nord-Ouest du Pacifique cet été a provoqué une hausse des températures dans les eaux. Cela a provoqué la mort massive de saumons et de truites. Cette vague de chaleur a également tué un milliard d’animaux marins le long de la côte canadienne, indique l’article.

La menace pour les activités de pêche

L’eau plus chaude contient moins d’oxygène, expliquent Julie Pullen et Nathalie Goodkin. « Cette baisse de la teneur en oxygène, associée à une disparition à grande échelle du phytoplancton générateur d’oxygène résultant non seulement du changement climatique, mais aussi de la pollution plastique et des écoulements industriels, compromet les écosystèmes, asphyxiant la vie marine et entraînant d’autres disparitions », écrivent les chercheuses. 

Selon Yahoo News, environ 3 milliards de personnes, soit 40 % de la population mondiale, vivent de la pêche. Avec ce nombre important, le maintien des niveaux d’oxygène dans les océans et les lacs est un défi majeur dans la lutte contre le changement climatique. 

Lire aussi : Le réchauffement climatique fera disparaître un million d’espèces animales et végétales d’ici 60 ans