Le Sénégal lance la construction du Centre National de Santé de niveau 4 de Saint-Louis

0
878
Hopital
Le Sénégal a lancé les travaux de construction du Centre national de santé de niveau 4 de Saint-Louis, d’un coût de 111,4 millions $.

Le Chef de l’État sénégalais a lancé la semaine dernière la construction du Centre National de Santé de niveau 4 de Saint-Louis. L’infrastructure portera le nom de feu Alioune Badara Cissé, ancien ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Le Sénégal a lancé les travaux de construction du Centre national de santé de niveau 4 de Saint-Louis. Selon le chef de l’État sénégalais, cet hôpital portera le nom de feu Alioune Badara Cissé, ancien ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Il s’agit du premier hôpital de ce type au Sénégal. Les travaux nécessiteront un investissement de 111,4 millions $.

L’hôpital aura une capacité de 400 lits

La nouvelle infrastructure aura une capacité de 400 lits. Selon Macky Sall, avec ces travaux, les populations n’auront plus besoin de quitter Saint-Louis pour aller à Dakar ou en Europe pour se faire soigner. Le centre de santé disposera de plusieurs services dont la cardiologie, la chirurgie cardiovasculaire et viscérale, la neurochirurgie, la neurologie vasculaire, l’hématologie clinique et la greffe de moelle. Il disposera également d’unités en oncologie complète, d’un centre pour grands brûlés, associé à la chirurgie reconstructrice. La nouvelle structure sanitaire disposera d’équipements de transplantation d’organes, de médecine nucléaire, de radiologie, rapporte Sud Quotidien.

Lire aussi : Sénégal : l’USTDA s’allie au FONSIS pour des infrastructures de meilleure qualité

Le centre prend en compte les formations dans le domaine de la santé

Par ailleurs, le nouveau centre de santé « aura une vocation d’enseignement, de recherches et de formation, en relation avec l’Ufr des Sciences de la Santé de l’UGB de Saint-Louis. Il sera équipé d’amphithéâtres, de salles de cours et de simulation. Il prendra en charge les besoins liés à la présence des plateformes pétrolières de Saint-Louis », a déclaré Macky Sall. Les travaux ainsi lancés dureront 18 mois, a précisé le chef de l’État.

Selon le président sénégalais, cet investissement s’inscrit dans l’axe 2 du Plan Sénégal Emergent (PSE). Ce programme est consacré au capital humain, à la protection sociale et au développement durable.

Lire aussi : L’AFD accorde 25 millions € au Sénégal pour relancer l’industrie pharmaceutique