Le Sénégal souhaite devenir le hub aérien de l’Afrique de l’Ouest

0
274
Le Sénégal veut devenir le hub aérien de l'Afrique de l'Ouest.

Le ministre sénégalais des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, Antoine Mbengue, a annoncé l’ambition du Sénégal de devenir le premier hub aérien de l’Afrique de l’Ouest. Pour y parvenir, le pays s’est engagé à construire un centre de maintenance aéronautique devant réduire les coûts et développer des compétences locales.

Le Sénégal se prépare à une transformation majeure de son secteur aéroportuaire. Le ministre des Transports aériens, Antoine Mbengue, a fait la révélation lors d’une récente visite à l’aéroport international Blaise Diagne à Diass. D’après l’autorité, le pays aspire à devenir le premier hub aérien d’Afrique de l’Ouest. Cette ambition s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale 2021-2025 qui comprend 15 projets phares, parmi lesquels la création d’un centre de maintenance aéronautique occupe une place centrale.

Lire aussi : Le Sénégal finance les entreprises de la plateforme aéroportuaire à hauteur de 10,7 millions…

Avantages du futur centre de maintenance

Le ministre a souligné que la construction du centre de maintenance apportera des avantages significatifs. Non seulement elle réduira les coûts d’exploitation pour la compagnie aérienne nationale, Air Sénégal, mais elle permettra également de faire réparer les avions au Sénégal par des experts locaux. Ce double avantage renforcera l’indépendance du pays en matière de maintenance aéronautique et favorisera le développement du secteur aérien.

Antoine Mbengue a exprimé sa conviction que cette vision peut être réalisée grâce à une collaboration étroite, dans l’unique intérêt du bien commun. Le Sénégal s’efforce ainsi de consolider sa position en tant que destination aérienne majeure en Afrique de l’Ouest. Il démontre ainsi son engagement envers le développement de l’aviation et des infrastructures aéroportuaires dans la région.

Lire aussi : Air Sénégal commencera son service aux États-Unis en septembre

Lire aussi : Cloudline s’envole avec un financement de 6 millions de dollars pour son expansion en Namibie et au Mozambique