fbpx
30 C
Cotonou
lundi 2, octobre 2023

L’Égypte mise sur l’énergie solaire thermodynamique pour le dessalement de l’eau de mer

À lire absolument

Face à la crise croissante de l’eau en Égypte, les autorités prennent des mesures audacieuses en optant pour le dessalement de l’eau de mer, alimenté par l’énergie solaire thermodynamique. Ce choix, soutenu par des partenariats publics-privés, promet de résoudre les besoins en eau des nouvelles villes du nord-ouest du pays tout en favorisant une production d’électricité propre et durable.

L’Égypte est actuellement confrontée à une situation de stress hydrique de plus en plus préoccupante. En réponse à cette situation, elle cherche activement des solutions pour répondre à ses besoins croissants en eau. Parmi les mesures les plus prometteuses figure le dessalement de l’eau de mer, une approche innovante qui s’appuie sur l’énergie solaire thermodynamique. Le projet est porté par l’Egyptian Electricity Holding Company (EEHC), une entreprise publique égyptienne.

Lire aussi : Tunisie : Un projet de construction de 7 usines de dessalement d’eau de mer d’ici 2024

Un objectif ambitieux : atteindre 250 MW de capacité combinée

L’EEHC vise une capacité combinée de 250 MW pour un investissement de 270 millions de dollars, avec une durée de production électrique prévue sur 25 ans. En vue d’atteindre cet objectif, elle a lancé la seconde phase d’un appel d’offres pour la construction de cinq centrales solaires à concentration (CSP). Le projet sera réalisé dans le cadre de partenariats public-privé (PPP). Plusieurs entreprises internationales de premier plan, dont Aqualia, Scatec, Engie, Amea Power et Toyota Tsusho, ont été pré-qualifiées pour participer à ce projet d’envergure.

Ce projet permettra de fournir de l’électricité propre pour alimenter les usines de dessalement d’une capacité totale de 400 000 mètres cubes par jour. En choisissant l’énergie solaire thermodynamique, l’Égypte cherche à améliorer son efficacité énergétique tout en répondant aux besoins en eau croissants de ses nouvelles villes en construction.

Lire aussi : Sénégal : 224 millions $ pour la construction de l’usine de dessalement d’eau de mer de Mamelles

Les CSP, la solution pour l’efficacité énergétique et la sécurité hydrique

Malgré son leadership en matière d’énergies renouvelables en Afrique, l’Égypte s’est principalement concentrée sur le solaire photovoltaïque et l’éolien terrestre. Cependant, les centrales solaires thermodynamiques offrent un rendement supérieur. En effet, elles peuvent produire de l’électricité même après le coucher du soleil. Cela en fait une solution particulièrement adaptée aux besoins énergétiques de l’Égypte.

L’Égypte a commencé à explorer le potentiel des CSP en 2019 en partenariat avec Smart Engineering Solutions. Bien que des investissements initiaux de 1,2 milliard de dollars aient été prévus, aucune installation n’a encore été mise en service. Cependant, d’autres acteurs internationaux tels qu’Absolicon Solar Concentrator se montrent de plus en plus intéressés par le marché égyptien de l’énergie solaire thermodynamique, ce qui laisse entrevoir un avenir prometteur pour cette technologie dans le pays.

Lire aussi : La Namibie se dote d’un parc éolien de 9,8 MW pour le dessalement

À la une