Les chercheurs estiment que de nouveaux vaccins sont nécessaires pour lutter contre la tuberculose

0
639
Des experts estiment qu’il est nécessaire de trouver de nouveaux vaccins et traitements pour lutter contre la tuberculose.
Dr Olivier Neyrolles (gauche) et Isabelle Saves (droite)

Les experts estiment que la tuberculose touche plus de 10 millions de personnes dans le monde. Selon eux il est urgent de trouver des vaccins adéquats pour combattre la maladie.

Près de 300 experts se sont réunis pour le 6ème Forum mondial sur les vaccins contre la tuberculose. Cette conférence se tient à Toulouse depuis hier. La réunion se tiendra jusqu’au vendredi prochain. Ce forum permet aux experts de faire un bilan sur la maladie et les recherches menées. Au cours de cette conférence, il est ressort que la tuberculose touche 10 millions de personnes par an dans le monde.

Près de 1,5 million de personnes meurent de la tuberculose chaque année

« La tuberculose représente une urgence de santé publique mondiale. Il faut trouver des nouveaux traitements et des nouveaux vaccins », a déclaré le Dr Olivier Neyrolles. Il est chercheur au CNRS et directeur de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale de Toulouse. Cette maladie tue près de 1,5 million de personnes par an. C’est la maladie infectieuse la plus meurtrière, devant le VIH et le paludisme, rapporte La Dépêche.

Les régions pauvres sont les plus touchées

La maladie est principalement présente en Inde, en Indonésie, en Chine, aux Philippines et en Afrique sub-saharienne. La tuberculose touche les populations vulnérables, indique le média français. « Elle reste un marqueur de la pauvreté », déclare Isabelle Saves. Elle est ingénieur de recherche CNRS et responsable de la coopération internationale à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS).

Lire aussi : Les décès dus à la tuberculose augmentent en raison de la Covid-19, selon l’OMS

La maladie est aggravée par la malnutrition et le VIH. « Avec le changement climatique, les vagues de migrations vont encore augmenter, c’est donc un sujet qui nous concerne tous. Et ce d’autant plus que nous voyons émerger des tuberculoses multi-résistantes aux traitements », a déclaré Olivier Neyrolles.

Le vaccin BCG inefficace chez les adultes

Selon le Dr Olivier Neyrolles, le vaccin BCG protège efficacement les enfants comme la tuberculose. Ce vaccin existe depuis 100 ans. Cependant, le BCG n’est pas assez efficace chez les adultes. Il est inefficace contre les formes transmissibles et contagieuses de la maladie, soutient le chercheur. « Les programmes mondiaux de recherche travaillent sur deux axes : booster le vaccin BCG avec un rappel ; le remplacer par un autre vaccin », précise Olivier Neyrolles.

Selon les chercheurs, la tuberculose peut être traitée en six mois par des antibiotiques. Cependant, ce traitement est coûteux et n’est pas accessible à toutes les populations, précisent les experts. « Pour les tuberculoses résistantes, le traitement peut aller jusqu’à 24 mois avec des antibiotiques mal tolérés et qu’il faut administrer en intraveineuses », précisent les chercheurs.

Lire aussi : BioNTech entend produire des vaccins contre le paludisme et la tuberculose pour l’Afrique

De plus, selon les chercheurs, la tuberculose met en jeu une immunité cellulaire complexe. Ainsi, il est possible de passer 20 ans avec le bacille de la tuberculose dans l’organisme sans le savoir, jusqu’à l’activation de la maladie. Selon l’OMS, 1/4 de la population mondiale a été en contact avec la bactérie. « L’enjeu est aussi de les repérer », a déclaré Olivier Neyrolles.