Les gouvernements africains s’approvisionnent davantage en engrais pour soutenir les agriculteurs

0
536
Omnia
Omnia enregistre un chiffre d'affaires de 1,34 milliard $ en raison de la hausse de la demande en engrais en Afrique subsaharienne.

Omnia augmente sa fourniture d’engrais aux pays d’Afrique subsaharienne. La société a signalé une augmentation de 30 % de ses ventes pour l’exercice clos le 31 mars. Cette augmentation est due au soutien accru des gouvernements aux petits exploitants agricoles.

La société de fabrication d’engrais Omnia, aide les gouvernements africains à accroître leur soutien aux petits exploitants agricoles en Afrique subsaharienne. L’entreprise fournit des engrais aux agriculteurs commerciaux et aux petits exploitants dans plusieurs pays de la région, dont l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Zambie, le Mozambique, le Kenya et la Tanzanie, rapporte Reuters.

Lire aussi : La BAD fournira 500 000 tonnes d’engrais aux producteurs agricoles ouest-africains

Accroitre le soutien aux agriculteurs pour prévenir l’insécurité alimentaire

L’augmentation de l’aide gouvernementale aux agriculteurs est due à la hausse du coût des intrants après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. L’objectif est d’augmenter la production agricole et de prévenir l’insécurité alimentaire. En effet, l’Ukraine et la Russie sont de grands exportateurs d’engrais. La guerre entre ces deux pays a accéléré la hausse des prix, déclenchée par la perturbation de la chaîne d’approvisionnement causée par la Covid-19. Les prix des intrants d’engrais ont augmenté de 200 à 400 % depuis janvier 2021, estime Omnia.

Le chiffre d’affaires d’Omnia en hausse de 30%

Selon les organismes d’aide, la hausse des prix des intrants pourrait contraindre les petits exploitants africains à réduire leurs cultures céréalières. Une situation qui exacerbe la crise alimentaire. « Nous voyons que les gouvernements, les pays du monde entier sont préoccupés par la sécurité alimentaire. Tout le monde veut la sécurité de l’approvisionnement en engrais et cela fait monter les prix, cela soulève également des inquiétudes sur la sécurité alimentaire dans la période à venir », a déclaré le directeur général d’Omnia, Seelan Gobalsamy. Pour lui, les craintes de pénurie d’engrais stimulent la demande avant la saison des semis.

Avec la croissance de la demande d’engrais, Omnia a annoncé un chiffre d’affaires de 1,34 milliard $ pour l’exercice clos le 31 mars. Cela représente une augmentation de 30 % par rapport à la même période l’année dernière.

Lire aussi : La flambée mondiale des prix des engrais pourrait aggraver la crise alimentaire en Afrique