Covid-19 : l’Afrique du Sud déclare la fin de l’état de catastrophe nationale

0
801
cyril-ramaphosa
Cyril Ramaphosa Président de l'Afrique du Sud.

L’Afrique du Sud vient de mettre fin à l’état de catastrophe nationale après plus de 750 jours de restrictions. Quelques mesures transitoires seront toutefois maintenues pour éviter une résurgence de la pandémie.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a levé l’état de catastrophe nationale ce mardi. Cette décision intervient suite à une importante diminution des cas de Covid-19 enregistrés au cours des dernières semaines.

L’état de catastrophe nationale a été décrété par le gouvernement en mars 2020. Depuis, diverses restrictions ont été imposées afin d’éviter la propagation de la pandémie de Covid-19.

Lire aussi : Covid-19 : Un nouveau variant affole l’Afrique du Sud

La fin de l’état de catastrophe signifie que la plupart de ces restrictions seront supprimées. Toutefois, certaines mesures sanitaires resteront en place pour éviter une rechute. Celles-ci comprennent le port de masque dans les espaces publics intérieurs, des limitations de nombre pour les rassemblements et une preuve de vaccination ou un test PCR négatif pour les voyageurs internationaux.

 « Tant que la pandémie n’est pas terminée, et tant que le virus reste parmi nous, ces conditions n’exigent plus que nous restions dans l’état national de catastrophe. À l’avenir, la pandémie sera gérée en vertu de la loi nationale sur la santé », a déclaré Cyril Ramaphosa.

Notons que l’état de catastrophe naturelle a duré 750 jours. L’Afrique du Sud a été le pays africain le plus touché pendant la pandémie, avec plus de 3,6 millions de cas confirmés et plus de 100 000 décès.

Lire aussi : L’Afrique du Sud lance la première usine de vaccins contre la Covid-19 sur le continent