L’Éthiopie veut immuniser deux millions de filles contre le papillomavirus humain

0
705
Le papillomavirus humain est responsable du cancer du col de l’utérus chez les femmes et les jeunes filles. Pour y remédier, le gouvernement éthiopien a lancé cette campagne avec le soutien de l'OMS et l'alliance GAVI.

L’Éthiopie a lancé une campagne de vaccination contre le papillomavirus humain. L’objectif est de renforcer la protection de près de deux millions de filles contre le virus.

En Éthiopie, une campagne de vaccination contre le papillomavirus humain (PVH) est en cours. Elle vise à immuniser plus de 1,8 million de filles contre le virus. La campagne a débuté le 10 janvier dernier et prendra fin cette semaine.

Les vaccins ont été administrés dans les écoles et centres de santé du pays. À l’heure actuelle, plus de 866 000 filles ont reçu la première dose du vaccin, tandis que 970 000 ont été doublement vaccinées. Deux doses de vaccin contre le PVH sont nécessaires pour une protection complète contre le virus. Notons que ce dernier est responsable du cancer du col de l’utérus chez les femmes et les jeunes filles.

Lire aussi : Éthiopie: le FAD octroie 31,2 millions $ pour stimuler la nutrition des enfants

Des efforts croissants pour éradiquer le virus en Éthiopie

Le vaccin contre le PVH a été introduit en Éthiopie en décembre 2018. Il est administré aux filles âgées d’au moins 14 ans. Le ministère éthiopien de la Santé a dirigé le déploiement du vaccin, en collaboration avec des organisations telles que l’OMS et l’UNICEF.

Lire aussi : Éthiopie : Les Etats-Unis fournissent 112millions $ pour lutter contre le SIDA

La mise en œuvre de la campagne en cours est soutenue par la branche africaine de l’OMS. Elle a déployé son personnel sur le terrain pour accompagner et superviser la vaccination. Les vaccins pour la campagne ont été acquis et déployés avec le soutien de l’Alliance GAVI pour le Vaccin.