L’OIM lance un appel de 67 millions $ pour soutenir les migrants de la Corne de l’Afrique

0
737
Selon l’OIM, des dizaines de milliers de migrants quittent les pays de la Corne de l’Afrique chaque année et empruntent des routes dangereuses pour se rendre dans la région du Golfe.

L’OIM a urgemment besoin d’un financement de 67 millions $ pour secourir les migrants de la Corne de l’Afrique.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) s’est jointe vendredi aux gouvernements et aux agences de secours pour lancer un appel. Selon l’organisation, près de 67 millions $ seraient nécessaires pour apporter une assistance vitale aux migrants vulnérables dans la région de la Corne de l’Afrique.

Lire aussi : Éthiopie : 2,5 millions de personnes affectées par la sécheresse dans la région de Somali

Près d’un demi-million de migrants de la Corne de l’Afrique et du Yémen bénéficieront d’une aide humanitaire une fois les fonds disponibles, a indiqué l’OIM. « Les fonds serviront à répondre aux besoins humanitaires et de protection auxquels sont confrontés les migrants et les communautés locales », a indiqué la structure dans un communiqué. Les fonds faciliteront la réintégration des migrants dans leur pays d’origine, a-t-elle également précisé.

Un besoin urgent d’assistance humanitaire

L’appel de fonds de l’OIM permettra de répondre à une situation humanitaire et sécuritaire désastreuse, à laquelle sont confrontés les migrants le long de la « Route de l’Est ». Cette dernière traverse la Corne de l’Afrique, le Yémen et la Région du Golfe.

Selon l’OIM, des dizaines de milliers de migrants quittent les pays de la Corne de l’Afrique chaque année et empruntent des routes dangereuses pour se rendre dans la région du Golfe. Ils sont exposés à de nombreux risques tels que la traite des humains, la rencontre avec des militants, le manque de services de base dans leurs pays d’adoption, etc.

Lire aussi : Le Danemark soutient l’accès à l’eau dans le Sahel et la Corne de l’Afrique

Les fonds recherchés par l’OIM permettront de régler certains des besoins urgents des migrants. L’assistance humanitaire comprendra de la nourriture, de l’eau potable, un abri, des soins de santé et un rapatriement en toute sécurité.