L’OMS appelle à mettre fin à l’ingérence meurtrière de l’industrie du tabac dans les politiques de santé

0
66
L'OMS réclame la fin à l'ingérence meurtrière de l'industrie du tabac dans les politiques de santé.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé la campagne « Stop aux mensonges ». Objectif : contrer l’ingérence croissante de l’industrie du tabac dans les politiques de santé. L’initiative vise à sensibiliser contre les tactiques manipulatrices et à protéger la santé des jeunes générations.

Depuis des décennies, l’industrie du tabac déploie des stratégies pernicieuses pour séduire de nouveaux jeunes consommateurs à travers le monde. Des cigarettes mentholées aux e-cigarettes au goût sucré, en passant par le design accrocheur et les alliances avec des influenceurs, rien n’est laissé au hasard. Leur objectif est d’assurer la pérennité d’un marché dont la moitié des consommateurs décèdent prématurément.

L’OMS s’oppose aux manœuvres sournoises de l’industrie du tabac

L’OMS tire la sonnette d’alarme, mettant en garde contre la menace que représente cette ingérence dans la santé publique. Les données récentes de l’indice mondial d’ingérence de l’industrie du tabac 2023, publié par STOP et le Centre mondial pour la bonne gouvernance dans la lutte antitabac, indiquent une détérioration des efforts mondiaux visant à protéger les politiques de santé.

C’est dans ce contexte que l’OMS lance officiellement sa campagne « Stop aux mensonges », appelant à mettre fin à l’ingérence de l’industrie du tabac. La campagne vise à donner une voix aux jeunes, dénoncer les tactiques trompeuses de l’industrie et sensibiliser le public à la nécessité de protéger les politiques de santé pour les générations futures.

Lire aussi : Vers des écoles sans tabac ni nicotine : l’OMS s’engage pour un avenir plus…

Le tabac, une longue histoire de mensonges et de déni

Des groupes de jeunes du monde entier appellent les pays à adopter des mesures protectrices contre les manipulations de l’industrie du tabac. Ruediger Krech, Directeur de la promotion de la santé à l’OMS, affirme : « L’OMS se tient aux côtés de ces jeunes. Nous appelons tous les pays à protéger les politiques de santé contre cette industrie mortelle en ne leur permettant pas de s’asseoir à la table des décisions ».

Alors que la Conférence des Parties à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac se profile, l’OMS rappelle l’histoire longue et perfide de l’industrie du tabac, soulignant son déni historique du lien entre tabagisme et cancer du poumon. Aujourd’hui, avec plus de 8 millions de morts annuelles, il est urgent de briser le cycle de mensonges et de protéger la santé mondiale des ravages du tabac.

Lire aussi : Sénégal : Cicodev Afrique veut créer une taxe parafiscale sur les produits tabagiques