L’OMS choisit six pays africains pour bénéficier de la technologie de production de vaccins à ARNm

0
747
L’OMS et ses partenaires travailleront avec les pays bénéficiaires pour élaborer une feuille de route et lancer la production des vaccins, dès que possible.

Six pays africains pourront bientôt produire leurs propres vaccins à ARNm, grâce à une initiative de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’OMS a annoncé les six premiers pays africains qui recevront la technologie nécessaire pour produire des vaccins à ARNm. Il s’agit de l’Égypte, du Kenya, du Nigeria, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de la Tunisie.

Lire aussi : Afrique : vers la création du premier centre de transfert technologique pour les vaccins à ARNm

Cette décision fait suite à la création, en 2021, d’un centre mondial de transfert de technologie à ARNm. L’objectif était d’aider les fabricants des pays à revenu faible à produire leurs propres vaccins. Le centre veillera à ce qu’ils disposent de toutes les procédures opérationnelles et du savoir-faire nécessaires pour fabriquer des vaccins à grande échelle et conformes aux normes internationales.

« La pandémie de Covid-19 a montré que la dépendance à l’égard de quelques entreprises pour fournir des biens publics mondiaux est limitante et dangereuse. La meilleure façon de faire face aux urgences sanitaires est d’augmenter considérablement la capacité de toutes les régions à fabriquer les produits de santé dont elles ont besoin », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

Lire aussi: Afrigen élabore le premier vaccin ARNm anti-covid africain

L’OMS et ses partenaires travailleront avec les pays bénéficiaires pour élaborer une feuille de route et lancer la production des vaccins, dès que possible. La durée avant le lancement des activités dépendra notamment des infrastructures, de la main-d’œuvre et de la capacité de recherche clinique en place dans les pays cibles.