L’OMS confirme qu’un nouveau sous-variant d’Omicron a été détecté dans 57 pays

0
595
Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé qu’un sous-variant de la souche Omicron a été identifié dans 57 pays. 

L’OMS a déclaré que le Variant Omicron représente plus de 93 % de tous les échantillons de coronavirus collectés au cours du mois dernier. Ce variant très contagieux compte plusieurs sous-lignées : BA.1, BA.1.1, BA.2 et BA.3 .

Les BA.1 et BA.1.1 sont les premières versions identifiées. Ces sous-variants représentent plus de 96 % de toutes les séquences Omicron téléchargées sur l’initiative scientifique mondiale GISAID. L’AFP a expliqué qu’il y a eu par contre, une nette augmentation des cas impliquant BA.2, qui comptent plusieurs mutations différentes de l’originel. 

Lire aussi : L’OMS estime que la phase aiguë de la Covid-19 peut prendre fin cette année

« Des séquences désignées BA.2 ont été soumises au GISAID par 57 pays à ce jour», a déclaré l’OMS. L’organisation a ajouté que dans certains pays, le sous-variant représente désormais plus de la moitié de toutes les séquences Omicron recueillies.

Plus contagieux que la version originale…

Le BA.2 a été détecté pour la première fois au Danemark, le 5 décembre 2021. Il porte environ 40 mutations par rapport à la première version d’Omicron. Il représentait déjà près de 20 % des cas à la fin de décembre. Ce sous-variant est plus contagieux que l’Omicron originel. 

Lire aussi : Les interdictions de voyager et le pass vaccinal sont inefficaces pour enrayer la propagation de la Covid-19 (OMS)

Les chercheurs ont constaté que la probabilité d’être infecté par BA.2 était plus élevée que pour BA.1. Il l’est autant chez les personnes vaccinées que chez les non-vaccinées.