L’ONU alerte sur les menaces des changements climatiques pour les femmes enceintes et les enfants

0
231
L'ONU alerte sur les menaces des changements climatiques pour les femmes enceintes et les enfants.

Les femmes enceintes et les enfants sont confrontés à des risques sanitaires graves en raison de l’intensification des catastrophes climatiques, met en garde l’UNICEF, de l’OMS et de l’UNFPA. Avant la COP28, les agences appellent ont appelé à des mesures urgentes devant intégrer la santé maternelle et infantile dans les plans nationaux de réponse aux changements climatiques.

Les conséquences dévastatrices des changements climatiques touchent particulièrement les femmes enceintes et les enfants, alertent l’UNICEF, l’OMS et l’UNFPA. La révélation a été faite dans un communiqué publié hier. Avant la conférence sur le climat COP28, les agences onusiennes ont appelé à une action immédiate, soulignant la négligence actuelle vis-à-vis des événements climatiques.

Appel mondial à l’action

« Le changement climatique constitue une menace existentielle pour nous tous », a averti Bruce Aylward, Directeur général adjoint pour la couverture sanitaire universelle à l’OMS. « Mais les femmes enceintes, les bébés et les enfants font face à certaines des conséquences les plus graves », a-t-il encore indiqué. Saisissant l’opportunité, le responsable de l’OMS a invité le monde à agir dès maintenant pour protéger l’avenir des enfants, soulignant la nécessité de reconnaître leurs besoins uniques dans la réponse climatique.

Lire aussi : Afrique subsaharienne : le changement climatique menace l’agriculture

Les mesures à prendre

L’appel à l’action lancé avant la COP28 comprend sept mesures urgentes, telles que des réductions durables des émissions de gaz à effet de serre et des actions de financement climatique. Aussi, il a insisté sur l’inclusion spécifique des besoins des femmes enceintes, des bébés et des enfants dans les politiques climatiques nationales, actuellement insuffisantes.

Alors que des catastrophes climatiques dévastatrices, telles que les incendies de forêt, les inondations et les vagues de chaleur, ont marqué l’année, les conséquences sur la santé des femmes enceintes et des enfants sont désastreuses. La hausse des températures mondiales contribue également à la propagation de maladies mortelles, mettant en péril le droit fondamental de chaque enfant à la santé et au bien-être, souligne Omar Abdi, Directeur général adjoint des programmes de l’UNICEF.

Solutions climatiques inclusives

Pour sa part, la Directrice exécutive adjointe des programmes à l’UNFPA, Diene Keita, a plaidé en faveur de solutions climatiques reconnaissant les besoins distincts des femmes et des filles. D’après elle, cela est nécessaire pour soutenir l’égalité des sexes dans les solutions mondiales. « Il est de notre responsabilité collective de placer les enfants au centre de l’action climatique urgente, à partir de la COP28 », conclut Omar Abdi, Directeur général adjoint des programmes de l’UNICEF. Par ailleurs, il a souligné la vulnérabilité des enfants à la pollution, aux maladies et aux conditions météorologiques extrêmes.

Lire aussi : L’Afrique a besoin de meilleurs systèmes d’alerte météorologique (Mo Ibrahim)