fbpx
26.3 C
Cotonou
lundi 6, février 2023

L’Ouganda payera 325 millions $ à la RDC pour avoir envahi son territoire (CIJ)

À lire absolument

Fidèle DJIMADJA
Journaliste de formation, spécialisé sur les questions de développement en Afrique. Écrivain, auteur de romans. Passionné du football.

Le différend opposant la République démocratique du Congo à l’Ouganda depuis plus de 20 ans tend déjà vers sa fin. La Cour internationale de justice (CIJ) vient de trancher en faveur de la RDC. Sa décision reste toutefois clémente envers l’Ouganda quand on sait le montant requis par les autorités congolaises.

La Cour internationale de justice vient de condamner l’Ouganda à payer 325 millions $ à la RDC pour avoir envahi son territoire. Cette amende sera versée en guise de réparations pour les crimes commis dans le pays. Le verdict de la CIJ vient mettre un terme à un différend juridique datant de plus de 20 ans.

Les réparations exigées couvrent le dédommagement pour les victimes (225 millions $), les biens (40 millions $) et pour les ressources naturelles (60 millions $). Elles devront être payées en 5 tranches annuelles de 65 millions $ chacune. Le premier versement devra avoir lieu le 1er septembre 2022. Tout retard de payement entraînera l’imposition immédiate d’un taux d’intérêt de 6 %, rapporte Bloomberg.

Justice pour la RDC, soulagement pour l’Ouganda…

La République démocratique du Congo peut désormais se réjouir du règlement de cette affaire dans laquelle elle a perdu assez de ressortissants et de biens. Elle pourrait toutefois être déçue du verdict de la CIJ. D’autant plus qu’elle réclamait, en avril 2021, des réparations de 11,5 milliards $ de la part de l’Ouganda. Une somme que ce dernier disait ne pas pouvoir payer puisqu’elle effondrerait son économie. La décision finale de la juridiction onusienne permet ainsi à l’Ouganda de ne payer qu’une infirme partie du montant exigé, et ce, sur 5 tranches annuelles.

Lire aussi : L’Ouganda et la RDC inaugurent le pont transfrontalier de Mpondwe

L’invasion des forces ougandaises

L’Ouganda a envahi la RDC durant la deuxième guerre du Congo. Cette dernière a eu lieu de 1998 à 2003. Un conflit violent qui impliquait 9 pays africains dont l’Ouganda et le Rwanda. Ceux-ci soutenaient les forces rebelles qui sévissaient dans l’Est du pays notamment dans la province de l’Ituri, une région riche en ressources naturelles. Ladite guerre a tué des millions de personnes.

Suite à son invasion sur le territoire congolais, l’armée ougandaise a commis des meurtres, des actes de torture et des pillages massifs. Elle a aussi violé la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques en s’attaquant à une ambassade en RDC. Des initiatives ont été entreprises pour une résolution pacifique du différend, mais l’Ouganda a toujours rejeté les allégations de la RDC.

Lire aussi : L’Ouganda et la RDC signent un accord de construction d’infrastructures routières

Selon les autorités ougandaises, la somme exigée par la partie congolaise ne justifie nullement « le préjudice exact subi à la suite de l’invasion des forces ougandaises ». D’autant plus que les allégations de la RDC n’ont pas été prouvées, fait savoir la partie ougandaise. Pour l’instant, aucune des deux parties n’a commenté (officiellement) le verdict de la CIJ.

Fidèle DJIMADJA

À la une

Fidèle DJIMADJA