L’Ouganda se retire de l’Accord international sur le café

0
782
Emmanuel Iyamulemye, directeur général de l'Autorité ougandaise de développement du café

L’Ouganda annonce son retrait de l’Accord international sur le café. L’accord devait être prolongé de deux ans, mais le pays souhaite se retirer afin que l’OIC réponde à ses préoccupations.

L’Ouganda s’est retiré de l’extension de deux ans de l’Accord international sur le café. Le pays affirme qu’il réintégrera l’accord après des discussions avec l’Organisation internationale du café (OIC). Leur discussion devrait permettre de prendre en compte les préoccupations de l’Ouganda. Le pays souhaite obtenir un soutien financier pour les agriculteurs.

Lire aussi: Ouganda : vers l’installation d’un lac artificiel pour fournir de l’eau aux agriculteurs de Lopei

La prise en compte des préoccupations

L’accord de 2007 de l’Organisation internationale du café devrait permettre de répondre aux difficultés rencontrées par les producteurs. Il s’agit notamment de la volatilité des prix, du changement climatique et des droits d’importation sur les grains à valeur ajoutée, explique Emmanuel Iyamulemye. Il est directeur général de l’Autorité ougandaise de développement du café. L’Ouganda attendra donc de voir si l’OIC répondra à ses préoccupations, a-t-il déclaré. « Nous voulons que nos intérêts soient pris en compte », a déclaré Emmanuel Iyamulemye à Bloomberg. Il a ajouté que l’OIC devrait entreprendre des réformes. 

L’Ouganda, premier exportateur de grains de café du continent africain

Selon l’OIC, l’Ouganda s’est retiré de l’accord le 2 février. Ce retrait est devenu effectif après que le pays ait signalé son intention de ne pas se joindre à l’extension de l’accord en septembre.

Lire aussi: L’Ouganda et la Tanzanie mettent en place des hybrides de bananiers résistants aux maladies

Ce pays d’Afrique de l’Est est le premier producteur de café robusta et le premier exportateur de grains de café en Afrique. Selon Bloomberg, la production de l’Ouganda devrait augmenter de 12 % au cours de la saison qui s’achèvera en septembre.